- PUBLICITÉ -
Du suspense jusqu’à la dernière seconde

Les porte-couleurs des Patriotes 2 de Saint-Eustache, Kevin Durand, Maxime Prud’Homme, Marc-Olivier Alary, Alexandre Hébert, Nicolas Trudel, Jean-Sébastien Maillé, Nicolas Moderie, Steve Bernatchez-Roy, Patrice Blanchard, Christopher Page-Worall, Dominic Toupin-Auger, Samuel-David Dubois et Rémi Mercier qui, sous la férule des entraîneurs Sylvain Hébert, Luc Maillé, Martin Trudel et Andrew Worall, ont mis la main, samedi dernier, sur le titre des grands vainqueurs de la classe A à l’occasion du 36e Tournoi bantam de Saint-Eustache.

Du suspense jusqu’à la dernière seconde

Tournoi bantam de Saint-Eustache

Dans le cadre de la 36e édition du Tournoi de hockey provincial bantam de Saint-Eustache, qui a pris fin dimanche dernier, le moins que l’on puisse dire c’est que les amateurs ont été bien servis. Entre autres, les supporteurs locaux ont été choyés alors que deux clubs composés de représentants hôtes se sont retrouvés en finale.

Tout d’abord, le samedi en fin d’après-midi, les Patriotes 2 se sont assurés des grands honneurs dans la classe A en disposant des Pingouins des Deltas de Laval 5-2. Choisis respectivement le meilleur joueur et meilleur marqueur des classes A/B, les attaquants Alexandre Hébert et Patrice Blanchard se sont de nouveau illustrés pour les vainqueurs. Soit dit en passant, pour remporter ce titre dans la classe A, les hockeyeurs des Patriotes ne l’ont pas eu facile, eux qui, rappelons-le, avaient subi la défaite lors de leur première partie avant de résister à l’élimination dans le second match.

Dans la classe B, d’autre part, les porte-couleurs du National de Lorraine-Rosemère ont eu raison des Titans de Gatineau par la marque de 3-0 en grande finale.

Les Seigneurs sont passés bien près

Trente ans après avoir raflé la conquête du Tournoi bantam de Saint-Eustache en tant que joueur eustachois, Éric Nardone voyait son fils Jean-Pascal avoir l’opportunité de répéter pareil exploit. Membre du bantam des Seigneurs des Mille-Îles, l’équipe de Jean-Pascal disputait, dimanche dernier, en fin d’après-midi, la victoire pour l’obtention du titre de formation championne dans la classe AA.

Pour la circonstance, les protégés de Nicolas Daunais croisaient le fer avec les représentants du Royal de Montréal. S’accaparant d’une avance de 1-0 dans les premières minutes de jeu de la première période, les Seigneurs n’ont pas été en mesure d’accentuer leur avance. Avec une marque égale de 1-1 après deux tiers, les favoris locaux se sont procuré une avance de 2-1 en début de troisième. Cependant, à peine un peu plus de deux minutes plus tard, le Royal ramenait le match à la case départ. Cette égalité a persisté jusqu’à la fin du troisième engagement et de la période de prolongation de 10 minutes. Malgré les nombreuses percées offensives des Seigneurs, menées notamment par le joueur de centre Francis Perron, sélectionné le meilleur joueur du tournoi au niveau deux lettres de même que le meilleur marqueur de la classe AA, ils n’ont pu venir à bout du gardien Julio Billia, tout simplement intraitable. En tirs de barrage, celui-ci a encore fermé la porte avec passablement d’aplomb, s’avérant l’un des rouages importants dans la victoire du Royal au compte de 3-2. Étincelant tout au long de la compétition, pas surprenant que Billia ait été nommé le meilleur gardien du tournoi.

Dans les autres finales, les Braves d’Ahuntsic ont effacé un recul de 0-3, pour finalement gagner 6-3 sur les Panthers de Lakeshore dans le BB. Mention honorable aux Patriotes de Saint-Eustache, éliminés en quart de finale contre les éventuels champions. Dans la classe CC, les Harfangs de Sainte-Anne-des-Plaines ont savouré un gain de 4-1 sur les Gaulois de Saint-Lin. Sur ce, ne ratez pas l’édition de L’ÉVEIL de samedi prochain, alors qu’un reportage photographique de deux pages paraîtra au sujet de la 36e édition de cet événement.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top