- PUBLICITÉ -
Deux victoires qui allègent l'atmosphère

Photo Yves Déry - Aux dires de Martin Daoust, lorsque l’attaquant Salim Mahi Beaudry s’implique dans toutes les phases de jeu comme il l’a fait récemment, il devient un joueur très dominant.

Deux victoires qui allègent l’atmosphère

Midget espoir des Seigneurs des Mille-Îles

Si Martin Daoust réussit à gravir les échelons jusqu’à occuper un poste d’entraîneur-chef dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, c’est qu’en plus de ses connaissances sur le plan technique et tactique, il sait comment combiner les talents de ses joueurs pour former des équipes difficiles à vaincre.

Cependant, il a beau diriger les meilleurs entraînements et élaborer les meilleures stratégies, il a appris depuis un bon bout de temps déjà que si ses protégés n’en font qu’à leur tête, il devient quasi impossible d’obtenir des résultats probants de façon constante. Ainsi, quand il a accepté de se joindre à l’organisation des Seigneurs des Mille-Îles et de prendre en charge le club du midget espoir, Daoust n’a pas tardé à s’apercevoir que ses nouveaux protégés avaient tous pour la plupart des caractères forts et très différents.

En plus, en évoluant presque tous pour les deux formations bantam AA des Seigneurs, l’an dernier, cela requiert un certain temps avant de se sentir à l’aise dans un contexte où les hockeyeurs en présence ne sont plus des adversaires, mais plutôt des coéquipiers.

Ainsi, après un début ardu, où le manque de compatibilité dans les caractères a amené son lot de jeux individuels et d’indiscipline, le week-end dernier, des signes fort encourageants se sont manifestés. Cela s’est traduit par deux triomphes en autant de jours, samedi et dimanche derniers, et ce, après que les porte-couleurs des Seigneurs se soient inclinés le vendredi soir par la marque de 4-1 face aux Royals de Montréal.

Réveil offensif

Cette chimie, davantage observable dans le feu de l’action aux dires du coach en chef, a coïncidé avec le réveil offensif de sa formation. En effet, si les représentants des Mille-Îles avaient été limités à une production de 9 buts en 5 rencontres, lors des deux parties des 20 et 21 octobre derniers, ils ont fait flèche de tout bois en y allant de 12 buts, en route vers des victoires inscrites par la marque identique de 6-3, sur respectivement les Grenadiers du Lac Saint-Louis et les Pionniers de Lanaudière.

Pour un, l’attaquant Salim Mahi Beaudry a explosé face aux Pionniers, en marquant quatre buts. La veille, le défenseur Giancarlo Fiori a pour sa part été très dominant avec une performance de deux filets et deux aides. Michael Duguay s’avère un autre arrière-garde qui joue de l’excellent hockey par le temps qui court.

D’office devant le filet lors de ces deux victoires, Hugo Lachaine compte donc maintenant à son actif les trois gains des Seigneurs, eux qui ont subi par ailleurs quatre revers. Éclipsé actuellement par le brio de Lachaine, aux dires de Martin Daoust, Tommy Viboux a tout ce qu’il faut pour exceller à la manière de son coéquipier entre les poteaux.

«De la façon dont les gars se sont comportés sur la glace, lorsqu’ils canalisent leurs énergies dans un but commun, je n’ai plus aucun doute qu’ils font partie de l’élite de la ligue. Avec moins d’un mois d’ici la présentation du premier tournoi midget espoir de la saison (22 au 25 novembre, à La Baie), j’ai bon espoir que les gars continueront à bien cohabiter et montreront de plus en plus leur vrai potentiel», a confié un Martin Daoust qui toutefois, en coach d’expérience, refuse de s’emballer trop rapidement.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top