- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Deux Eustachois courent à Boston

Ils défient le Heartbreak Hill

Le marathonien Gilles Gosselin, qui avait défrayé les pages du SPORTIF de mai 2008 pour sa première participation au mythique Marathon de Boston, a récidivé il y a deux semaines, accompagné cette fois de son ami Sylvain Landry.

«Nous étions au Hynes Center le dimanche pour y ramasser nos trousses de coureurs en vue de nous préparer pour la 113e édition du prestigieux Marathon de Boston. Quelle chance pour moi de pouvoir y participer encore une fois et quelle fébrilité pour Sylvain pour qui il s’agissait d’une première», relatait Gosselin.

C’est par une température un peu fraîche de 8 degrés que nos deux coureurs, deux parmi près de 25 000, ont entrepris les 42,2 kilomètres qui les séparaient de la ligne d’arrivée. «Oui, c’était un peu frais à mon goût, mais c’est un petit détail. Encore une fois l’atmosphère était à son mieux et sur la grande ligne de départ les coureurs étaient très anxieux de se mettre en branle.» Gosselin et Landry ont par ailleurs ainsi commenté leur parcours: «Nous avons très bien géré notre course malgré le quotient de difficultés élevé de ce parcours. Nous avions prévu le courir ensemble si tout allait bien et si notre forme physique mutuelle nous le permettait. Nos prévisions se sont réalisées et c’est avec un temps identique de 3 heures, 20 minutes et 19 secondes que nous avons franchi la ligne d’arrivée.» Les porte-dossards 8932 (Gosselin) et 8075 (Landry) se félicitaient, le premier, d’un deuxième succès en autant de participations et de son meilleur temps de sa jeune carrière de marathonien, le deuxième d’une première formidable expérience rehaussée d’un tout aussi satisfaisant temps de course.

Pendant ce temps, le reste de la bande de marathoniens eustachois ne faisait pas l’école buissonnière. Alors même que Gosselin et Landry étaient à Boston le dimanche précédant la course, François Saint-Onge était au demi-marathon de l’île de Montréal où il l’a couru en 1 heure et 26 minutes, une performance égalant celle réalisée une quinzaine d’années auparavant. Tous se préparent maintenant, certains pour Ottawa, d’autres pour Burlington, deux marathons disputés simultanément le 23 mai prochain.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top