- PUBLICITÉ -
Des médailles à Trois-Rivières et de l’expérience à Toronto

(Photo Michel Chartrand) - Les médaillés de l’Invitation provinciale à Trois-Rivières.

Des médailles à Trois-Rivières et de l’expérience à Toronto

Récolte du CASE

La nageuse du Club aquatique Saint-Eustache (CASE), Marie-Lou Lapointe, n’a pas réalisé les performances escomptées à la Coupe du Canada, à la fin novembre dernier. Mais cette nouvelle expérience devrait lui permettre de mieux se préparer aux prochaines compétitions de ce genre.

Seule athlète du CASE sélectionnée pour cette compétition nationale de niveau senior ayant lieu à Toronto, Marie-Lou Lapointe souhaitait aller y acquérir de l’expérience. Fêtant ses 14 ans le même weekend, elle faisait partie des plus jeunes nageurs de l’évènement.

Son entraîneur, Sébastien Poulin, espérait y remarquer sa façon de gérer le stress relié à ce type de compétition. «Sa participation m’a permis d’apprendre beaucoup sur elle, affirme-t-il. Il faut développer son autonomie. À ce genre de compétition, ce n’est pas le temps de se poser des questions sur son échauffement. Il faut mettre sur pied un programme d’exercices qui lui permettra de rester dans sa bulle. Il faut que ce genre de compétition en soit une comme une autre.»

Elle a participé à six épreuves au cours desquelles elle n’a réussi aucun meilleur temps personnel. Selon son entraîneur, il aurait fallu qu’elle réussisse ses meilleures performances personnelles en ronde préliminaire pour pouvoir poursuivre dans la compétition, chose facultative pour elle dans une compétition provinciale.
«Je pense qu’elle sera moins déstabilisée dans une prochaine compétition de ce niveau», croit Sébastien Poulin. Le prochain évènement sportif de cette envergure est prévu pour février, lors du Championnat canadien de l’Est.

Autre test pour Marie-Lou, elle a participé à deux compétitions d’affilée, celle suivant la Coupe du Canada se déroulant le weekend suivant.

L’Invitation provinciale P1-P2 à Trois-Rivières a permis à plusieurs nageurs d’améliorer leurs temps. Marie-Lou Lapointe, notamment, a remporté l’or au 200 m brasse, l’argent au 200 m quatre nages et au 50 m libre. À cette épreuve, elle a réalisé un record du club en diminuant de 3 dixièmes de seconde le temps de Karine Chevrier réalisé en 1992.

Parmi les 25 autres participants du CASE, Mégane Bujold a gagné l’argent au 200 m et 100 m quatre nages, ainsi qu’au 50 m libre.

Vanessa Desjean a obtenu le bronze au 100 m dos et 100 m libre. Elle a réalisé son standard national junior au 50 m libre, ce qui lui permettra de participer au Championnat national de l’Est en février.
«J’ai été surpris de la progression des nageurs. Une centaine de meilleurs temps personnels ont été compilés. C’est intéressant de voir que malgré l’entraînement dans un bassin de 20 m, ils peuvent s’améliorer», fait-il remarquer.

Au total, 36 finales et un cinquième rang pour le CASE qui s’est mesuré à 22 autres clubs aquatiques.

Léa Sigouin-Derion a remporté l’or au 100 m et 200 m dos; Laurie-Anne Duquette le bronze au 200 m style dos.
À l’épreuve du relais 4 x 50 m style libre chez les 13-14 ans, l’argent est allé à Alice Paiement, Marie-Lou Lapointe, Sophie Marois et Audrey Bujold. La même équipe a également remporté l’or au relais 4 x 50 m quatre nages. Celles-ci ont réalisé un record de la compétition. «Nous avons battu notre propre record puisqu’il était détenu par le CASE, mais c’était par des nageuses différentes», souligne-t-il.

Au relais 4 x 50 m quatre nages chez les 11-12 ans, Catherine Duquette, Mégane Bujold, Andréanne Moisan et Ariane Sigouin-Dedrion ont obtenu l’argent.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top