- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Des idées à bas prix!

Pour une semaine de relâche à l’extérieur de la maison

Quelques jours encore et la semaine de relâche battra son plein! Les enseignants, les enfants et les parents, qui peuvent se permettre de prendre congé, attendent ce moment avec excitation. Enfin, une pause dans la routine effrénée du quotidien.

Si certaines familles peuvent partir en vacances une semaine de temps ou envoyer leurs enfants dans une colonie de vacances enrichissante, pour d’autres, le portefeuille leur dicte de rester à la maison. Quoi faire alors? Voici quelques suggestions pour réellement faire relâche.

Le patinage libre est un incontournable, sur un cours d’eau naturel ou une patinoire. À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, quatre patinoires sont accessibles tous les jours, dont trois sont réservées au patinage libre.

La semaine de relâche peut être une belle occasion de profiter des nouvelles installations du Complexe aquatique Saint-Eustache. Le bain libre familial est accessible tous les jours.

Bricoler pour laisser aller sa créativité

Impossible pour vous de faire ce type d’activités le jour, qu’à cela ne tienne! La coach en conciliation travail-famille Claudie Arsenault suggère de créer des «moments magiques» avec les enfants pour sortir du quotidien. Au retour du travail, si tel est le cas, remplacez la période des devoirs par un moment passé en famille. Voici quelques exemples:
• Regarder les photos ou les vidéos des enfants quand ils étaient bébés;
• Faire des casse-têtes en famille ou jouer à un jeu de société;
• Marcher ou faire de la raquette en soirée;
• Se procurer du matériel de bricolage pour faire des expériences scientifiques trouvées sur Internet.

Si le froid hivernal refait surface lors de ces congés, pourquoi ne pas réaliser un album de photos de vacances? Le collimage est accessible à tous et stimule la créativité des enfants. Quelques beaux papiers ou cartons, des rubans, des boutons, de beaux crayons et laissez libre cours à votre imagination! Nul besoin de dépenser une fortune, on utilise le matériel que l’on a sous la main. On fait une visite aux grands-parents le lendemain et on offre notre œuvre en cadeau!

La semaine de relâche n’a pas 30 ans!

C’est en 1979 que la semaine de relâche a vu le jour grâce à l’idée de Fernand Paradis, qui travaillait alors à la direction de la Commission des écoles catholiques de Québec. Préoccupé par les absences des élèves et des enseignants, il avait remarqué que celles-ci augmentaient moyennement en novembre et de façon très nette à la fin du mois de février. Pour diminuer ce taux d’absentéisme, il s’est dit que la fin de l’hiver s’avérait le meilleur moment pour implanter cette semaine de congé. Il a respecté le fait de ne pas réduire le temps d’enseignement offert aux élèves en les faisant commencer l’école à la fin août plutôt qu’à la fête du Travail au début septembre.

Cette initiative locale s’est élargie à toute la région de Québec qui a adopté cette semaine de relâche en 1983, semaine qui s’est étendue rapidement à la grandeur de la province. Cette initiative est devenue une tradition maintenant fortement ancrée dans les habitudes scolaires depuis plus de 25 ans.

Enfin, informez-vous auprès de votre municipalité pour connaître les activités gratuites ou à faible coût offertes près de chez vous et les horaires respectifs de leurs installations.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top