- PUBLICITÉ -
De plus en plus près des 16 premiers rangs

Léa Sigouin Derion et Marie-Lou Lapointe ont réussi à réaliser de bons temps à leurs diverses épreuves à la Coupe Canada.

De plus en plus près des 16 premiers rangs

Le CASE à la Coupe Canada

Nager avec la détermination du guerrier même en préliminaires, voilà le défi que devront relever les jeunes athlètes du Club aquatique Saint-Eustache (CASE). Selon l’entraîneur-chef du CASE, Sébastien Poulin, les nageurs doivent réaliser les courses préliminaires avec assurance pour obtenir les résultats nécessaires à une participation à une demi-finale.

À la Coupe Canada, qui avait lieu les 27, 28 et 29 novembre dernier, à Etobicoke, Marie-Lou Lapointe et Léa Sigouin Derion représentaient le CASE. «Elles sont conscientes que c’est à leur portée et je crois qu’elles vont surprendre lors du Championnat canadien qui aura lieu au mois de mars prochain, à Montréal», estime-t-il.

Ces deux athlètes avaient pour objectif d’atteindre, dans la mesure du possible, leurs meilleurs temps personnels lors des rondes préliminaires pour s’approcher de la possibilité de participer aux demi-finales, donc, être parmi les 16 premiers rangs.

Marie-Lou Lapointe a réalisé sa meilleure performance du week-end au 50 m libre. Elle a nagé en 27,23 et a terminé au 36e rang sur près d’une centaine de participantes. «C’est de loin son meilleur classement dans une compétition nationale senior. Je crois que d’ici la fin de la saison elle pourra s’approcher du top 16 à cette épreuve», fait savoir Poulin.

La nageuse de Saint-Eustache a également participé au 100 m libre où elle a pris le 75e rang. Au 50 m papillon, elle a terminé à la 60e position. Au 100 m papillon, elle est arrivée au 65e rang.

Marie-Lou Lapointe a égalisé ses meilleurs temps en bassin de 25 m dans ces trois épreuves ce qui est très encourageant pour le reste de la saison, souligne-t-il. Elle a également pris le 46e rang au 50 m brasse. «Le temps n’est pas ce qu’elle voulait atteindre, mais c’était une de ses meilleures courses au niveau technique», indique son entraîneur.

Sa coéquipière Léa Sigouin Derion a cumulé deux meilleurs temps personnels au 50 m et 100 m style papillon, où elle a pris respectivement le 68e rang, avec un temps de 29,76 secondes, et le 68e rang, avec un temps de 1:07:52. Elle a cependant obtenu son meilleur classement au 50 m dos avec une 40e position et un temps de 30,82 secondes, en plus de terminer au 41e rang au 100 m dos.

Elles se sont mesurées à des filles plus âgées et expérimentées qu’elles, ce qui explique les rangs obtenus. «On note une nette amélioration de leur classement par rapport à la saison dernière, soutient-il. Ça s’explique au départ par des maillots en polyuréthane qui sont à l’origine de quelque 250 records du monde depuis janvier 2008. Les temps sont un peu plus lents que par les années passées, les filles ont l’avantage de n’avoir jamais porté ce type de maillot en compétition.»

Près de 600 athlètes de partout au pays s’étaient donné rendez-vous à cet évènement sportif de calibre national senior. Âgées de 17 et 15 ans, Sasha Pizzagalli et Laurie-Anne Duquette auraient dû y participer compte tenu de leur calibre, mais, pour des raisons personnelles, elles se sont abstenues.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top