- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

De l’émotion, des surprises et de l’amour pour le champion olympique

Cérémonie hommage pour Alexandre Bilodeau

Après le 14 février 2010, quand il a remporté l’or, aux jeux de Vancouver, le 30 mars restera gravé à tout jamais dans la mémoire du roi des bosses, Alexandre Bilodeau. Le Rosemèrois a eu droit à toute une cérémonie-hommage de la part de la Ville de Rosemère et de toute sa communauté.

Après une séance de signatures du livre d’or, à la mairie, le médaillé d’or olympique s’est dirigé avec ses proches à l’aréna municipal, pour y recevoir une bouffée d’amour. En plus d’une centaine de dignitaires et environ 200 personnes du grand public, l’amphithéâtre contenait quelque 400 élèves d’écoles de Rosemère qui scandaient son nom.

Alexandre! Alexandre! Alexandre!

Comme s’était engagée la mairesse Hélène Daneault, la cérémonie organisée s’est avérée à la hauteur de la performance d’Alexandre Bilodeau. Plusieurs surprises avaient été prévues.

Après la projection (moment émouvant pour l’athlète) de ses performances olympiques et d’images de la fête organisée le jour de sa performance historique, il a reçu plusieurs témoignages de fierté, dont celui du premier ministre canadien, Stephen Harper, par voie de vidéo, de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Michelle Courchesne, et de six représentants de la jeunesse.

Par la suite, une toile de l’artiste rosemèroise Josée Gauthier le représentant en pleine action lui a été remise des mains de deux autres médaillés d’or olympiques et résidants de Rosemère, Sylvie Bernier et Gaétan Boucher. «Tu nous as touchés par ta simplicité, ton humilité, ta facilité d’approche et ta reconnaissance pour ton équipe et ta famille», a déclaré Sylvie Bernier, première Canadienne à remporter une médaille d’or en plongeon aux Jeux olympiques. «Je croyais vivre de grande chose à Vancouver, mais il fallait que je revienne à Rosemère pour en vivre d’autres», a déclaré Bilodeau, premier Canadien à remporter l’or olympique dans son pays.

Question de souligner l’apport inestimable de ses parents, Sylvie et Serge, de son frère Frédéric et de sa sœur Béatrice à son succès, le député de Groulx, René Gauvreau, a profité de l’occasion pour que l’Olympien puisse remettre la médaille de l’Assemblée nationale à sa fratrie.

Le parc Alexandre-Bilodeau

Autre cadeau de taille, Alexandre Bilodeau aura un parc à son nom. La Ville de Rosemère a convenu d’immortaliser sa performance et son apport à la communauté en nommant le parc du sentier Transcanadien Alexandre-Bilodeau. «Ce parc représente le point d’attache à une route qui traverse le Canada, menant à Vancouver, lieu de ton exploit», a fait remarquer Hélène Daneault.

La soprano de Rosemère Nadya Blanchette est venu interpréter Un peu plus loin pour l’athlète avant que la mairesse présente un dernier invité-surprise, le détenteur de cinq bagues de la Coupe Stanley et restaurateur établi dans la municipalité, Guy Lafleur, qui est venu le chercher pour lui faire «prendre son nouvel envol».

En hélicoptère avec Guy Lafleur aux commandes, Alexandre Bilodeau s’est alors dirigé vers le lieu du point de presse qu’il devait accorder aux médias nationaux et régionaux présents pour l’occasion. Visiblement, il ne s’attendait pas à recevoir autant d’attention médiatique avec l’obtention d’une médaille d’or. Il a terminé sa journée entouré du grand public, en offrant une séance de signatures à la Place Rosemère.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top