- PUBLICITÉ -
Bonne semaine pour les Patriotes

Deux buts de Jason Montpetit, dans la victoire sur le National.

Bonne semaine pour les Patriotes

Deux victoires, une défaite

Après avoir été proprement lessivés 4-0 à Blainville vendredi dernier, les Patriotes ont mis les bouchées doubles et triomphé des mêmes Monarques dès le lendemain par le pointage de 5-3. Ils ont ensuite défait 7-4 le National de Lorraine-Rosemère lors d’un rare match disputé en semaine par soir de blizzard.

À Blainville d’abord, les Patriotes se sont portés absents selon leur entraîneur-chef, une opinion que ne partageait pas le mentor des Monarques: «Il n’y a pas grande équipe qui aurait pu nous battre ce soir-là», a laissé tomber Richard Lapierre le lendemain de cette victoire par blanchissage. Jean Desormeaux junior a été mener l’offensive avec deux buts et une passe. Ses coéquipiers Simon Foley et Pier-Olivier Prévost ont également déjoué Guillaume Cournoyer.

Six gros points

C’est toutefois une tout autre équipe qui attendait les Monarques à l’aréna Florian-Guindon vingt-quatre heures plus tard. Les papillons visiteurs n’ont pas ébranlé l’équipe hôte même après avoir marqué à la 52e seconde de jeu puisque cette dernière n’a pas tardé à répliquer trente-six secondes plus tard. Le but de Jean-François Tardif à mi-chemin de la période initiale a permis aux hommes de Daniel Héroux de retraiter au vestiaire avec une avance de 2-1. Julien Guilbert a marqué le seul but de la période médiane et la période finale n’était vieille que de neuf secondes quand Nicolas Grenier a porté la priorité des Patriotes à 4-1. Après ce but, et contrairement à ce qui aurait dû se produire, les Eustachois sont «tombés au neutre» et ont vu l’adversaire remonter la pente à 4-3 et les dominer durant la presque totalité de la période finale. Une pénalité décernée avec un peu plus de trois minutes à faire dans le match a permis aux Monarques d’augmenter la pression et il aura fallu quelques brillants arrêts de Guillaume Cournoyer pour empêcher les visiteurs d’égaler la marque. Kevin Brisebois, encore une fois, phénoménal face aux Patriotes, a malheureusement commis un mauvais jeu alors qu’il se rendait au banc des siens contre un sixième attaquant et c’est Alexis Bouchard qui en a profité pour clore le débat. Le match a été âprement disputé et les mises en échec ont été pour le moins viriles, dont une particulièrement percutante d’Alexandre Gadoua à l’endroit de Jean-Philippe Landry. Daniel Héroux s’est montré satisfait de la tenue des siens, «c’est ce qui arrive quand on s’en tient au plan de match et qu’on est intense». Un peu moins heureux, Richard Lapierre a ajouté:«On a joué une seule période et on a failli les battre.» Il avait bien une autre source d’insatisfaction, mais il n’a pas voulu élaborer par crainte sans doute d’une suspension.

Finalement mercredi, les Patriotes se sont payé une victoire de 7-4 sur le National de Rosemère, raflant trois autres précieux points. Jason Montpetit (2), Simon Renaud, Benoit Brodeur, Nicolas Grenier, François Vachon et Dominic Charland ont compté pour les vainqueurs, pendant que Mathieu Parent bloquait 20 des 24 rondelles dirigées vers lui.

Ce samedi, à 19 h 30, à l’aréna Florian-Guindon, les Patriotes reçoivent les meneurs au classement général, les Draveurs de Mont-Laurier, et ils seront le lendemain à Rosemère.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top