- PUBLICITÉ -
Baseball junior AA: Les Patriotes récidivent comme champions des séries éliminatoires

Pour l’entraîneur-chef Anthony Mignacca et ses adjoints

Baseball junior AA: Les Patriotes récidivent comme champions des séries éliminatoires

Ayant devant eux les puissants Cobras de Saint-Constant et les Associés de Laval, la commande s’annonçait de taille pour les Patriotes de Saint-Eustache en séries éliminatoires. Cherchant à défendre avec succès le championnat des séries éliminatoires acquis en 2014, les Eustachois ont finalement répondu à l’appel de façon remarquable.

En finale, face aux Lavallois, ils ont été même sans pitié pour leurs rivaux, balayant les honneurs de cette série 4 de 7, tout en totalisant 31 points marqués, contre seulement 10.

«Pour diverses raisons, on a avait vraiment l’impression que tout la ligue était contre nous et qu’on ne souhaitait surtout pas qu’on gagne. Au lieu de nous abattre, cela nous a donné une motivation supplémentaire à prouver que l’on forme une grande équipe», confiait l’un des sept vétérans de 22 ans des Patriotes, Laurent Décary, à l’issue de cette conquête.

Un début sur des chapeaux de roue

Comme la série s’ébranlait dans le château fort des Associés pour les deux premiers duels, il fallait présumer que les Eustachois en auraient plein les bras. D’autant plus qu’ils devaient négocier avec l’as lanceur Andreas Garleanu-Ivancescu, invaincu jusque-là en séries.

Après deux manches sans point dans l’affrontement initial, les visiteurs se sont inscrits à la marque sur un simple de Maxime Nadon-Roger. Peu de temps après, le joueur de 2e but Justin Lerner n’a pu maîtriser une balle frappée par Marc-Antoine Bissonnette, ce qui en a résulté à deux points de plus pour les Patriotes.

Puis, Jean-Michel Franche, encore lui, a enchaîné avec un simple d’un point. Fort de cette poussée, les protégés d’Anthony Mignacca ont vogué allègrement vers un gain de 8-1. Allouant un seul point non mérité, le partant des vainqueurs, Maxime Lambert, a connu un autre fort match, limitant les adversaires à quatre coups sûrs et trois buts sur balles en six manches.

Dans le second match, les Patriotes se sont montrés très généreux en première manche, concédant trois points. Alors que Sébastien Blouin s’est replacé au monticule, les Eustachois ont tonné en troisième manche pour six points. Par la suite, ils n’ont plus regardé vers l’arrière et l’ont ainsi emporté 12-3.

Invaincus à domicile

En avance 2-0 dans cette finale, les Patriotes disputaient la 3e rencontre, dimanche dernier, au parc Clair-Matin. En déficit 4-2 à leur dernier tour au bâton, les locaux, fidèles à leurs habitudes, ont provoqué un revirement irrésistible pour filer ainsi vers un triomphe de 7-4. Après que Pierre-Luc Pépin eut provoqué l’égalité avec un simple bon pour deux points, Jean-Michel Franche jouait les héros avec le circuit de la victoire, bon pour trois points.

Finalement, 48 heures plus tard, Maxime Lambert a lancé un match complet et les Patriotes ont réussi à conclure avec un balayage grâce à un gain de 4-2. En décrochant une 6e victoire en autant de décisions, Lambert a hérité du titre du joueur par excellence des séries.

«J’ai rarement lancé en étant aussi stressé, a mentionnéLambert, mais j’ai réussi à très bien gérer mes émotions. Incommodé par un malaise à un coude avant le match, je ne ressentais plus de mal vers la fin, tellement l’adrénaline circulait dans tout mon corps.»

 

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top