- PUBLICITÉ -
Photo 1

Emile Samson a été laissé presque fin seul à Charlottetown, dimanche soir. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Les Islanders refusent d’abdiquer contre l’Armada

Pour une troisième fois en autant de rencontres à Charlottetown, les Islanders ont forcé à tenue d’une période de prolongation face à l’Armada. Ils ont saisi l’opportunité pour avoir une fois de plus le dernier mot et forcer la tenue d’un septième match, à Boisbriand mardi soir, grâce à un gain de 3-2.

Blainville-Boisbriand évoluait avec un homme en moins lors de la période de surtemps. Après six minutes de jeu, Hunter Drew décochait qui un tir ratant la cible. Cameron Askew n’a fait ni ni deux et sautait sur le retour pour pousser disque dans la cage d’Emile Samson pour semer l’hystérie au EastLink Centre. Pour la sixième fois de la série, l’équipe à domicile avait raison de la formation visiteuse.

Avec deux minutes à écouler au match, Nikita Alexandrov a ramené tout le monde à la case départ. Les Islanders ont conclu une troisième période où ils ont eu l’ascendant contre l’Armada. Emile Samson a poursuivi sur ses solides performances depuis le début de la série en bloquant 31 des 33 lancers suite aux 60 minutes réglementaires. En tout et partout, le gardien de 19 ans a reçu 39 tirs.

En période médiane, les Islanders ont laissé très peu de choses à manger pour la troupe de Joël Bouchard. Charlottetown a pris une bonne partie du buffet disponible sur la glace.

Néanmoins, l’Armada a été en mesure d’effectuer trois lancers sur le filet de Matthew Welsh et ces petits bouts de pain ont été suffisants à la Flotte. La formation laurentienne a vu Alexandre Alain et Alex Barré-Boulet tromper la vigilance du gardien néo-écossais, et ce, après dix secondes de jeu lors d’avantages numériques.

C’est dans ce même contexte que les Islanders avaient débuté la soirée en force. Les deux défenseurs de l’Armada sur la glace sont attirés par Derek Gentile derrière la cage d’Emile Samson. Brett Budgell n’en demandait pas en se faufilant dans l’enclave tout en logeant le disque dans la partie supérieure du gardien de la Flotte pour ouvrir la marque.

Lors de l’affrontement de mardi, l’équipe laurentienne se devra d’être plus incisive alors qu’elle n’a décoché que 19 lancers sur le gardien de but des Islanders, Matthew Welsh. Ce dernier n’a fait face qu’à trois tirs dangereux dans la joute.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top