- PUBLICITÉ -
Armada

Il y a plusieurs coups d’épaule au cours de la rencontre de samedi et ils n’étaient pas toujours de tout repos. Le Titan a égalé la série en l’emportant 4-3. (Photo Sylvain Charest)

Le Titan gagne un gros match à Boisbriand

C’est avec une série égale 1-1 que l’Armada se rendra à Bathurst pour y disputer les trois prochains matchs de la série, après que le Titan soit venu gagner la partie de samedi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau, au compte de 4-3.

La troupe de Joël Bouchard avait pourtant entamé la rencontre en force alors qu’elle a contrôlé la rondelle au cours des 20 premières minutes, mais la différence avec jeudi, c’est que l’homme masqué, Riley Pickard, a fait des arrêts.

«Il a été très bon, a déclaré Mario Pouliot, entraîneur du Titan. Il nous a gardé dans le match en faisant les arrêts-clés. Les gars ont également mieux joué en faisant leur travail devant le filet.»

Offensivement, les visiteurs ont connu des bons moments en fin de première, mais c’est surtout à compter du milieu de la deuxième période qu’ils ont pris l’ascendant dans la rencontre.

Jeffrey Truchon-Viel a pris un retour de lancer, quand la rondelle est demeurée près du poteau après l’avoir heurté, pour ainsi créer l’égalité avec cinq secondes à faire à une double-mineure imposée à Shaun Miller pour bâton élevé.

«C’est un but qui nous a donné confiance, a mentionné Truchon-Viel, capitaine du Titan après la rencontre. Ils nous avaient complètement dominés lors du premier match. C’est une équipe qui travaille fort, il faut travailler plus fort qu’eux et c’est ce qu’on a essayé de faire en complétant nos mises en échec.»

De l’autre côté, l’entraîneur de la Flotte laurentienne a quand même aimé l’effort de sa troupe, mais il a donné crédit à ses rivaux.

«C’est une bonne équipe. Il ne faut pas s’attendre à que ce soit facile, a lancé Bouchard. Je n’ai pas aimé la deuxième moitié de la période, mais ça ne peut pas toujours être parfait.»

Dans une série dont la formule est de 2-3-2, l’avantage de la glace, qui est maintenant dans les mains du Titan, est doublement important pour une formation.

«On a accompli notre première mission, a indiqué Pouliot. On voulait rapidement obtenir notre première victoire pour mettre la pression de l’autre côté.»

Du côté de l’Armada, le pilote a parlé de log processus. «Ce fait partie de notre Ligue, il faut être capable de faire avec, a souligné Bouchard. On joue bien sur la route.»

Un autre but rapide

Jeudi, l’Armada a marqué quatre buts sur ses cinq premiers lancers. Samedi, elle a fait fait scintiller la lumière rouge à l’aide de son deuxième tir. Alex Barré-Boulet s’est amené à 2 contre 1 avec Alexander Katerinakis et il a choisi de lancer. C fut le bon choix puisqu’il a déjoué Pickard à sa gauche.

Le gros arrêt de Pickard est survenu en début de deuxième période alors qu’il a stoppé Alexandre Alain à bout portant. Seul dans l’enclave, il a décoché dès la réception de la passe de Pierre-Luc Dubois.

Pas longtemps après, le Titan nivelait la marque. Samuel Montembeault a ensuite été fumant à son tour pour garder le pointage égal, en sortant la jambière droite pour frustrer Dawson Theede.

Cinq minutes plus tard, Aaron Brisebois a lancé le Titan en avant en profitant du fait que Morgan Adams-Moisan ait arrêté de patiner après que l’officiel ait levé le bras pour une infraction à son endroit.

Avant la fin de l’engagement, Truchon-Viel a marqué après un bel échange avec Rodriguo Abols.

En début de troisième, Katerinakis a remis à Barré-Boulet qui a repéré Connor Bramwell,laissé seul, pour faire 3-2.

Avec un peu moins de deux minutes à faire, Truchon-Viel a complété son tour du chapeau, jetant une douche d’eau froide sur les 3017 spectateurs présents dans l’édifice.

Barré-Boulet a redonné espoir aux siens en marquant avec 34 secondes à faire, mais ce fut trop peu trop tard.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top