- PUBLICITÉ -
Sc 2018 05 04 9045

Le deuxième trio de l'Armada a de nouveau déployé un effort constant au cours de la rencontre de mercredi soir. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Le Titan et l’Armada reviennent à la case départ

Le Titan d’Acadie-Bathurst et l’Armada de Blainville-Boisbriand seront de retour à Boisbriand avec une égalité de 2-2 dans la série. L’Armada l’a emporté 5-1, mercredi soir, pour ainsi retrouver l’avantage de la glace dans cette finale.

Après une première période très défensive où les deux alignements ont pris le temps de bien s’observer, Blainville-Boisbriand a lancé le bal en période médiane.

Evan Fitzpatrick a été battu à trois reprises au cours du deuxième tiers. Le tout s’est amorcé en début d’engagement lors de la sortie du cachot d’Alexandre Alain. Ce dernier a alimenté Anthony Poulin qui n’a fait ni un ni deux pour réussir son second but des séries éliminatoires.

« Nous avons été très forts mentalement dans des jeux importants. C’était un match très serré des deux côtés. Après la première période, on s’est tranquillement mieux sentis », expliquait l’entraîneur de l’Armada, Joël Bouchard.

Dans la dernière portion du deuxième engagement, Alexander Katerinakis, sur une descente en surnombre marquait son septième du printemps. À la fin de la période, après une intense présence en zone offensive de Joël Teasdale et Katerinakis, Luke Henman servait une priorité de trois buts à la Flotte.

« Katerinakis et Henman ont marqué deux gros buts. C’est plaisant d’avoir de la production de ces deux joueurs là. Tout le monde a fait de beaux jeux et des erreurs. Ce n’était pas un match parfait, tranchait Bouchard. Ce trio-là comme les autres se sont investis dans le processus de la rencontre et c’est là la différence d’hier. »

Le troisième but résumait, la performance de la soirée du Blanc et Noir. Les batailles le long des rampes ont été en faveur de l’équipe de Joël Bouchard. Pour l’équipe de Mario Pouliot la prestation a été plus difficile sur la glace. La défensive du Titan a commis des erreurs en couverture qui se sont avérées coûteuses, même si les deux formations ont bloqué énormément de lancers au cours de l’affrontement.

Samson solide

Drake Batherson a ajouté deux buts à sa fiche avec son 11e et 12e des séries lors des vingt dernières minutes de jeu. Le dernier a été réalisé dans un filet désert tandis que son premier s’est concrétisé grâce à l’appui d’Antoine Crête-Belzile.

Le Titan d’Acadie-Bathurst a assuré une seule réplique en troisième période sur un jeu de puissance. Adam Holwell a vu son tir ricocher sur Alex Barré-Boulet, trompant la vigilance d’Emile Samson pour la seule fois de la soirée.

Le gardien lévisien a dû se signaler aux dépens de Jeffrey Truchon-Viel pendant un avantage numérique lors du deuxième tiers. En troisième période, Emile Samson a fait face à 14 lancers pour un total de 25 tirs.

Depuis le début de la finale de la Coupe du Président Rogers, l’équipe qui est ressortie avec la victoire l’a emporté avec quatre buts ou plus en sa faveur.

Le match cinq de la série aura lieu vendredi soir à 19 h. D’ici là, les joueurs bénéficieront d’un peu de repos de la part de leur entraîneur.

« Deux matchs en deux jours, c’est demandant, expliquait l’entraîneur de la Flotte. Ce soir, je demande aux joueurs de relaxer et de se reposer. C’est beaucoup de stress les séries. Une victoire ou une défaite à ce temps-ci de l’année ce n’est pas comme en saison, il y a beaucoup d’émotions de rattaché à ça. »

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top