- PUBLICITÉ -
Sc 2018 05 05 9141

Evan Fitzpatrick n'a pas vu la lumière rouge derrière lui scintiller samedi soir. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Armada voit le Titan rebondir

L’Armada de Blainville-Boisbriand s’est inclinée pour la première fois à domicile depuis le 18 février dernier dans une défaite de 4-0. Le Titan d’Acadie-Bathurst a égalisé la série de la Coupe du Président à une partie partout.

Antoine Morand a marqué le début d’assurance en début de troisième période. L’Attaquant de la formation néo-brunswickoise s’est servi de Michael Kemp comme écran pour déjouer Emile Samson. L’espoir des Ducks d’Anaheim a ajouté son deuxième de la rencontre dans un filet désert.

Pour l’avant de 19 ans, il s’agissait d’une belle revanche. Dans les derniers instants du premier tiers, il a donné lourdement contre la rampe suite à un léger contact avec Kemp. Morand a quitté ensanglanté la patinoire avant de revenir du premier entracte avec un bandeau autour de la tête.

« C’est les séries, des blessures peuvent arriver. Quand j’ai été fendu, j’ai vu le sang sur la glace, j’ai capoté un petit peu, avouait Antoine Morand. C’était moins pire que ce que je pensais. Ils m’ont bien cousu et ça n’a pas fait trop mal. »

Bathurst a pris les commandes de la joute dans un scénario similaire au but de Morand en période médiane. Noah Dobson a décoché un tir de la pointe qui a été dévié au passage par Pascal Corbeil.

« Je n’ai pas trouvé que c’était un mauvais match, on a eu nos chances de marquer. Le deuxième but nous a fait mal », a reconnu l’entraîneur-chef de l’Armada, Joël Bouchard.

Ethan Crossman a complété la marque en fin de rencontre.

Une deuxième période insuffisante

Après le but de Dobson, l’Armada s’est retroussé les manches et s’est faite menaçante. Thomas Ethier et Drake Batherson ont obtenu des chances de marquer, mais Evan Fitzpatrick a fermé la porte.

« On n’a pas joué un mauvais match en tant que tel, précisait Thomas Ethier. L’autre équipe est sortie forte comme on s’attendait. On a manqué d’opportunisme. On a eu beaucoup de lancers, on a peut-être juste manqué un peu d’agressivité devant le filet. »

Le gardien de 20 ans a été bombardé de 16 tirs lors du deuxième vingt sur un total de 27. Il a notamment reçu l’aide de sa défensive qui a été plus hermétique lors du second match. Avec son deuxième jeu blanc des séries, Evan Fitzpatrick est devenu le premier gardien depuis Callum Booth des Sea Dogs en finale l’an dernier à blanchir l’Armada.

« Le groupe de défenseurs a vraiment rebondi, louangeait Fitzpatrick. Ils ont libéré rapidement la rondelle de l’enclave. Ils ont joué beaucoup plus physiquement et Dobson a le but gagnant. Le noyau défensif s’est vraiment levé. »

Le Titan d’Acadie-Bathurst a connu un meilleur début de rencontre que la veille. Les joueurs de Mario Pouliot ont été plus incisifs dans leur jeu physique, tout en remportant de façon plus constante les batailles le long des rampes.

Le cerbère de la Flotte, Emile Samson, a pu compter sur l’aide de ses poteaux au cours de la rencontre.

« Une des grosses différences, c’est comment on a réussi de sortir de notre zone avec la rondelle, expliquait Mario Pouliot. Hier, on se faisait embouteiller. En deuxième période, on a eu des surnombres où on n’a pas été capable de décocher au filet sans compter les trois poteaux aujourd’hui. On a de la place à s’améliorer, c’est clair. »

La série se déplace à Barthust mardi et mercredi pour les matchs trois et quatre qui débuteront à 18 h 30.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top