- PUBLICITÉ -
Armada

L’Armada est devenue, mardi, la 15e équipe de l’histoire de la LHJMQ à surmonter un retard de 1-3 pour remporter la série grâce à un gain de 7-1. Alex Barré-Boulet, au centre, a réussi un tour du chapeau. (Photo Sylvain Charest)

L’Armada dans le carré d’as

Sur le respirateur artificiel depuis le cinquième match de la série, l’Armada est devenue, mardi, la 15e équipe de l’histoire de la LHJMQ à renverser la vapeur alors qu’elle tirait de l’arrière 3-1, grâce à une victoire de 7-1.

C’est donc dire que pour la troisième fois de sa courte histoire, la troupe de Joël Bouchard atteint le carré d’as du circuit Courteau. Elle affrontera les Islanders de Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, vendredi et dimanche, avant de revenir à Boisbriand mardi et mercredi.

«Je pense que c’est l’adversité que ça nous prenait et on en sort grandi, a lancé Bouchard après la rencontre. Notre objectif, depuis le début, ce n’est pas de gagner une ronde ou deux, c’est de gagner la coupe. On avait peut-être besoin de cette adversité-là pour vraiment embarquer dans l’Armada.»

Pickard blessé

Le gardien Reilly Pickard, qui a fait quelques miracles dans cette série, n’a pas enfilé l’uniforme pour ce septième match. Il s’est blessé dans le match de mardi. Il a pu terminer le match, mais la douleur était trop vive pour être de cette rencontre ultime.

C’est Anthony Dumont-Bouchard qui a obtenu le départ. C’est lui qui avait entamé la série devant le filet de l’Armada. Il a été sorti du match après avoir accordé deux buts sur les trois premiers lancers.

Le scénario fut semblable alors que la Flotte laurentienne a ouvert la marque à la 43e seconde. Tj Melancon a lancé sur le filet adverse. Incapable de conserver le disque dans sa mitaine, Dumont-Bouchard a vu la rondelle tomber derrière lui. Alex Barré-Boulet était là et il n’a eu qu’à la pousser dans le fond du filet.

La persévérance a mené au deuxième but des Laurentiens qui tourbillonnaient dans le territoire du Titan depuis deux bonnes minutes. Le travail acharné a finalement mené au filet de Joël Teasdale.

Yvan Mongo a envoyé la rondelle sur le filet, Dumont-Bouchard a sorti la jambière, mais il n’a jamais pu l’immobiliser. Alexandre Alain n’a pas cessé de frapper sur la rondelle libre et c’est finalement Teasdale qui a fait scintiller la lumière rouge.

Le début du deuxième vingt était pratiquement un copier-coller du premier. Barré-Boulet a secoué les cordages à la 46e seconde. Placé à l’embouchure du filet, il a frappé la rondelle au vol pour tripler l’avance du Noir et Blanc. Alexander Katerinakis a effectué le premier tir qui a été dévié par Dubois avant de flotter dans les airs.

Avant que la quatrième minute de la période médiane soit entamée, Barré-Boulet a bien failli compléter son tour du chapeau, mais Antoine Morand s’est transformé en gardien de but pour sauver les meubles.

Le quatrième but de l’Armada est finalement venu du bâton d’Alexandre Alain, avec un peu plus de six minutes à faire au deuxième tiers. Son équipe évoluait à 4 contre 3 et Barré-Boulet l’a repéré devant la cage de Dumont-Bouchard. Alain y est allé d’un lancer du revers qui a sembler surprendre le cerbère.

S’il a raté sa première occasion, Barré-Boulet a finalement complété son tour du chapeau avant que la deuxième se termine. Le lancer de Dubois a raté la cible à la gauche du filet, mais Barré-Boulet, placé à la droite, a pris le retour avant de faire mouche.

Le numéro 19 du Noir et Blanc trône au sommet des marqueurs des séries éliminatoires avec 10 buts et 11 passes.

L’Armada en a remis avant la fin de l’engagement. Joël Teasdale a profité d’une mauvaise sortie de Dumont-Bouchard pour enfiler son deuxième du match, lors d’une infériorité numérique.

En troisième période, Mongo a fait 7-0 avant que Zachary Malatesta évite l’affront d’un jeu blanc en marquant en supériorité numérique.

 

- PUBLICITÉ -
- PUBLICITÉ -
Top