- PUBLICITÉ -
La confiance règne pour l’an prochain

Photo Sylvain Charest – Joël Teasdale a connu de bonnes séries et aura encore plus de temps de jeu l’an prochain.

La confiance règne pour l’an prochain

Bilan 2017-2018 de l’Armada

L’Armada a dressé, le mardi 15 mai dernier, son bilan annuel, 48 heures après l’élimination subie aux mains du Titan d’Acadie-Bathurst.

Des records d’équipes éclipsés, avec notamment 50 victoires et 107 points, et un flirt avec la Coupe du Président résument la campagne 2017-2018 de la Flotte. C’est sans oublier la signature des contrats professionnels pour Alex Barré-Boulet, Alexandre Alain et Tobie Paquette-Bisson.

«Ce sont trois belles histoires pour les gens de la région, pour les joueurs de l’Armada et de la LHJMQ. Que trois joueurs de 20 ans soient capables de signer des contrats comme ça, c’est rare» , évoquait Joël Bouchard, deux jours avant cette annonce qui en fait désormais le nouvel entraîneur-chef du Rocket de Laval.

Le départ des vétérans soulève l’éventualité d’une reconstruction. Hors de question que Blainville-Boisbriand tombe dans un tel scénario selon Joël Bouchard. Les jeunes de la formation devront prendre la place qui leur est laissée. Si jamais une phase de reconstruction devait s’amorcer, elle se produirait en raison de facteurs extérieurs, a élaboré le directeur général de l’Armada.

Une grosse blessure

Pascal Corbeil a réintégré l’alignement lors de la série contre Charlottetown, après avoir manqué six semaines d’activité. Le défenseur passera sous le bistouri au cours des prochaines semaines et son retour est prévu pour novembre.

«Plusieurs joueurs auraient décidé de se faire opérer tout de suite. Il a joué sans ligament croisé en séries éliminatoires. On lui a proposé d’essayer de revenir. Il est revenu. Il était zéro à 100 %» , a rappelé Joël Bouchard qui ne l’a pas forcé à revenir.

Le parcours printanier de l’Armada a vu Émile Samson s’établir comme gardien numéro un. «Il n’était pas plus gros quand on lui a dit qu’il faisait l’équipe. Mais il garde bien les buts, il est brillant, confortable devant le filet, couvre bien ses angles. Au mois novembre, il était au-delà de nos attentes. [http://…] Maintenant, quand je le regarde, il mesure six pieds trois pouces et pèse 225 livres» , racontait Bouchard.

Au rayon des révélations, un Européen a eu un impact notable au sein de l’Armada, après des années laborieuses dans ce département. Le défenseur finlandais Aleksi Anttalainen s’est avéré une pièce importante au sein de l’équipe.

«Au début, j’avais des problèmes puisqu’il jouait fort, mais mal, précisait le directeur général de la Flotte. Il a été suspendu deux fois le premier mois et se retrouvait au banc de punitions à tous les matchs. C’était un peu un cowboy usé sur la glace. Il s’est ajusté et a changé son approche. À la fin de l’année, il ne prenait plus de punitions. Jouer de la façon comme il joue, il y a une rareté en ce joueur-là.»

Drake Batherson a eu une saison chargée de hauts et de bas, notamment lors de sa présence au Championnat du monde de hockey junior. L’ancien défenseur de 44 ans a souligné la constance de son attaquant, dès la série contre Moncton, soulignant qu’il était tombé malade contre Charlottetown.

Aucun échange élastique ne devrait avoir lieu, dans deux semaines, lors du repêchage de la LHJMQ à Shawinigan.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top