- PUBLICITÉ -
Un homme fort engagé pour la culture et les arts

Un Homme Fort Engagé Pour La Culture Et Les Arts

Un homme fort engagé pour la culture et les arts

Marc Le Boulengé

Originaire de la Belgique, Marc Le Boulengé est venu au Québec en 1963 pour enseigner. Au début des années 80, il s’est acheté une terre agricole de 150 arpents à Oka et il s’est ensuite impliqué dans la communauté en se joignant à la chorale paroissiale, à la Fondation de l’église l’Annonciation d’Oka en plus d’être l’un des initiateurs de la Société art et culture d’Oka (SACO) fondée en 2016.

Après un passage d’un an en Afrique sans avoir de salaire, M. Le Boulengé a été engagé par les Clercs de Saint-Viateur pour être professeur à Matane, en Gaspésie. Un an plus tard, il est venu à Montréal pour compléter ses études universitaires. Il a enseigné au collège Stanislas à Montréal et au Séminaire de Sainte-Thérèse, devenu le collège Lionel-Groulx en 1967.

Oka fut d’abord pour M. Le Boulengé l’occasion de combler son plaisir de cultiver la terre et de faire du grand jardinage. Il a aujourd’hui revendu la majeure partie de sa terre et il est maintenant un passionné de vie culturelle et artistique au bénéfice de la communauté okoise.

Au sein de la Fondation de l’église l’Annonciation d’Oka mise de l’avant pour amasser des fonds pour la restauration de l’église, il a côtoyé son président Gilles Landreville pour organiser plusieurs expositions et concerts. Il faut dire que cette formidable église qui fut érigée entre 1879 et 1883, est inscrite dans le Répertoire du patrimoine culturel du Québec.

«Nous réussissons comme fondation à fournir un tiers des besoins tandis que l’autre deux tiers provient du fonds du patrimoine du gouvernement du Québec. Notre fondation a permis récemment, entre autres, de refaire la peinture des fenêtres et aussi la toiture, il y a deux ans» , de dire M. Le Boulengé, qui invite la population à assister en octobre prochain au souper-bénéfice Cassoulet que la fondation organise depuis dix ans.

Président de la SACO

Marc Le Boulengé est également président d’un organisme important créé en septembre 2016. «À Oka, il n’y avait pas de structures établies pour stimuler la vie culturelle et artistique et ça devenait plus facile de trouver des commandites ou d’aller chercher des subventions en formant un organisme» , a-t-il expliqué. La Société art et culture d’Oka (SACO) a donc vu le jour pour mettre en valeur les artistes d’Oka en plus de faire venir des événements culturels en provenance de l’extérieur.

À titre d’exemple, la SACO a organisé en avril dernier, une semaine hommage à Gratien Gélinas. «Il s’agit, dit le président, d’un artiste très important pour le Québec et il faut savoir que M. Gélinas a vécu au moins 25 ans à Oka.» Lecture de textes de l’auteur émérite, présentation d’extraits de vidéos de la pièce Les Fridolinades, projection de films produits par son fils Pascal Gélinas sont, entre autres, des activités ayant eu cours pendant la semaine.

M. Le Boulengé est également très fier de la création d’une chorale avec 15 enfants. «C’est le chœur des enfants de la SACO dirigé par Chantale Gervais, organiste de l’église. Un récital a eu lieu le 26 mai dernier» , dit-il en souhaitant que d’autres enfants joindront ce chœur.

Parmi d’autres activités orchestrées par la SACO, l’Art de la rue présente 15 panneaux qui seront visibles pendant tout l’été. Les photographies ont été prises chez des agriculteurs d’Oka. Des textes poétiques sont joints aux photos. Il y a également à l’église, l’exposition de Lerou, une sculpteure sur pierre de renommée internationale. Une statue de plus de deux mètres est située près du quai. La SACO souhaite acheter cette statue. Une demande de subvention a été faite à Agropur, qui fête cette année le 75e anniversaire du fromage Oka.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top