- PUBLICITÉ -
Rien de trop beau pour les patients

Rien De Trop Beau Pour Les Patients

Rien de trop beau pour les patients

Marie-France Gagné, dentiste

Après 20 ans de pratique dans les Basses-Laurentides, la dentiste Marie-France Gagné a déniché l’an dernier l’endroit de ses rêves pour établir sa nouvelle clinique, aménagée sur mesure pour sa clientèle, en plus de se découvrir un réel intérêt pour la rénovation.

Elle parle avec passion de sa nouvelle maison centenaire située sur le chemin d’Oka, à l’entrée de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. En enlevant les arbres et la haie de cèdres qui les séparaient de la route, Mme Gagné a fait redécouvrir à tous, cette maison de 1915, autrefois habitée par la famille Saint-Onge, qui s’occupait de chevaux.

Depuis l’acquisition l’an dernier, elle n’a pas cessé d’y apporter sa touche. D’abord en ajoutant une annexe à la maison déjà agrandie dans les années 1980, puis en restaurant pièces et accessoires antiques tels volets, pieds des fenêtres à poulie, à guillotine, et boiseries. En fouillant les lieux, elle a aussi trouvé de petites curiosités retraçant l’historique de l’endroit, qui seront exposés ultérieurement dans une armoire vitrée de sa clinique.

L’ouverture de cette clinique lui tenait tellement à cœur, qu’elle s’est ajoutée à l’équipe d’ouvriers chargée des travaux de rénovation. «Moi, il faut que je sois groundée à quelque chose. Et la terre, c’est très manuel, explique Marie-France Gagné. Les gens ont suivi l’évolution de la maison. Ils m’en parlaient. Aujourd’hui, on la voit de loin.»

Il reste encore beaucoup de travail. Une fois terminée, une longue galerie encerclera la maison, des dizaines de fleurs l’en garniront, des mangeoires d’oiseaux y seront ajoutées. Le pommier déraciné prendra la forme d’une longue table d’intérieur à l’usage des employés.

La dentiste Gagné a veillé avec soin à l’aménagement intérieur de sa clinique, soigneusement conçu pour convenir aux besoins de ses patients, jeunes et adultes, qu’elle accueillera quatre jours par semaine.

En habitant cette maison-clinique, c’est un second souffle qu’elle s’accorde dans sa carrière. «Je l’appelle ma deuxième vie; elle est plus rayonnante, plus calme. C’est mon havre de paix» , assure la dentiste Marie-France Gagné.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top