- PUBLICITÉ -
Des mythes à défaire

Des Mythes à Défaire

Des mythes à défaire

Encore aujourd’hui, il existe de nombreuses idées fausses concernant l’alcool, la drogue et les médicaments au volant… Il est grand temps de démystifier quelques-unes de ces croyances populaires!

• J’ai mangé après avoir bu de l’alcool, je peux donc prendre le volant sans danger : en réalité, manger après avoir consommé ne change absolument rien puisque l’alcool se trouve déjà dans le sang. Et puisque ses effets se font tout de même sentir, il n’est certainement pas prudent de conduire!

• Les médicaments sont beaucoup moins dangereux que les drogues : certains médicaments prescrits par les professionnels de la santé ou offerts en vente libre peuvent considérablement affecter la capacité à conduire d’une personne. Leurs divers effets secondaires (somnolence, étourdissements, vision floue, baisse de concentration, etc.) s’avèrent aussi dangereux derrière le volant que la consommation de drogues.

• Les hommes supportent mieux l’alcool que les femmes : en fait, le sexe d’une personne n’influence pas réellement sa capacité à supporter l’alcool. Ce sont plutôt des facteurs comme le poids, la vitesse d’absorption de l’alcool, le niveau de fatigue et la prise de médicaments qui entrent en ligne de compte.

• Les policiers sont incapables de vérifier si un conducteur est sous l’effet de la drogue : c’est faux! Les policiers sont spécialement formés pour évaluer de différentes manières la capacité à conduire d’une personne (épreuves de coordination des mouvements, par exemple). Par ailleurs, un expert en reconnaissance de drogues est également en mesure de réaliser une évaluation plus poussée au poste de police, si nécessaire.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top