- PUBLICITÉ -
Bb Pte Calumet Inondations Digue

Photo Benoît Bilodeau – Les inondations du printemps 2017 ont notamment touché la municipalité de Pointe-Calumet, dont la digue a été mise sous haute surveillance.

Inondations dans les Laurentides: à peine 7,5 % des dossiers soumis par les sinistrés ont été «fermés»

Presque 10 mois après les inondations qui ont très sévèrement touché plusieurs municipalités des Laurentides, dont celles de la MRC de Deux-Montagnes, situées en bordure du lac des Deux Montagnes et de la rivière des Mille Îles, quelque 950 dossiers, sur les 1 023 soumis par des particuliers, n’ont toujours pas été «fermés» par le gouvernement du Québec.

Ces chiffres, ce sont ceux dévoilés par la députée provinciale de Mirabel, Sylvie D’Amours, dont la circonscription regroupe notamment les municipalités et villes de Saint-Placide, Oka, Pointe-Calumet. Saint-Joseph-du-Lac et Sainte-Marthe-sur-le-Lac, qui ont toutes subi les affres printanières des mois d’avril et mai 2017. À celles-ci, s’ajoutent aussi les villes de Deux-Montagnes et Saint-Eustache, sans oublier, dans la MRC de Thérèse-De Blainville, Boisbriand et Rosemère.

Obtenus en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, ces chiffres montrent ainsi que, en date du 18 janvier 2018, seulement 77 dossiers parmi les 1 023 soumis par des sinistrés de la région des Laurentides, au ministère de la Sécurité publique, ont été entièrement traités et fermés, soit 7,5 %.

À ces chiffres, il faut ajouter neuf dossiers traités et fermés parmi les 148 acheminés par des entreprises, aux instances gouvernementales, et aucun des 20 soumis par des municipalités.

Paperasse et bureaucratie

Pour la députée D’Amours, qui n’en est pas à une première intervention dans ce dossier, il s’agit à ses yeux de l’une des «pires gestions gouvernementales» que le Québec ait connues dernièrement.

«Comment Philippe Couillard peut-il tolérer que des familles anéanties croulent toujours sous la paperasse et sous le poids de la bureaucratie libérale, près d’un an après les inondations», s’étonne la députée de la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui somme le premier ministre Couillard de faciliter immédiatement le traitement des dossiers des sinistrés des Laurentides.

«Depuis des mois, je dis à tous les sinistrés que je rencontre à quel point je comprends leur tristesse. Maintenant, je partage leur colère. Derrière les chiffres que nous dévoilons, il y a des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants qui n’ont toujours pas retrouvé un rythme de vie normal.  Les familles des Laurentides ne demandent qu’à tourner la page. Au lieu de leur tendre la main, le gouvernement libéral les enterre sous de la paperasse. C’est un scandale. Aujourd’hui, ce n’est plus Martin Coiteux que j’interpelle: c’est Philippe Couillard. J’exige qu’il mette fin à cette bureaucratie, en dédommageant immédiatement tous les sinistrés», de lancer la députée D’Amours, par l’entremise d’un communiqué de presse.

6 036 dossiers soumis à travers le Québec

Pour l’ensemble du Québec, toujours selon les chiffres dévoilés à la mi-février par la CAQ, ce sont seulement 452 des 6 036 dossiers soumis qui avaient été résolus, pour un taux de 7,5 %.

Enfin, précisons que pour être considéré comme étant «fermé», selon à tout le moins le ministère de la Sécurité publique, il faut que tous les travaux aient été exécutés et que toutes les factures aient été approuvées. C’est principalement cette deuxième exigence qui touche les sinistrés puisque ceux-ci peuvent toujours formuler d’autres réclamations, selon l’évolution de leur dossier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Portes ouvertes

- PUBLICITÉ -
Top