- PUBLICITÉ -
Une quatrième Journée Reconnaissance avec Françoise Bertrand

(Photo Yves Déry)

Une quatrième Journée Reconnaissance avec Françoise Bertrand

Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Pour une quatrième année, la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac a organisé une Journée Reconnaissance pour l’ensemble de ses 525 membres. Sous le thème du plaisir, cette journée a permis d’offrir de la formation sous forme d’ateliers et de rencontrer différentes personnalités des affaires, entre autres Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

C’est lors du dîner que les membres ont pu écouter l’allocution de Mme Bertrand venue expliquer les principaux mandats de la FCCQ, qui représente plus de 125 000 gens d’affaires, et le rôle de représentation qu’il joue dans le milieu des affaires et face aux gouvernements. «Notre engagement est d’être un partenaire du développement économique pour les gens d’affaires, par nos innovations, nos formations et nos revendications», a-t-elle déclaré.

Sa présence lors de cette Journée Reconnaissance était, d’une part, de faire un survol des dossiers prioritaires et, d’autre part, de tâter le pouls des participants présents afin de dégager les enjeux qui préoccupent les gens de la région. Mme Bertrand a débuté son allocution en soulignant le dynamisme de la Chambre notamment par ses différentes initiatives, telles que le Programme d’achat local Mes folies… je les fais ici!, et particulièrement l’implication de ses membres.

Le mandat de la FCCQ est de, non seulement représenter les 153 chambres de commerce, mais également de prendre position dans certains dossiers et de développer un argumentaire afin de pouvoir se faire entendre et être pris au sérieux. Mme Bertrand a déclaré avec un sourire: «Comme acteur, nous avons une influence et nous sommes pris en considération par les gouvernements, même si nous ne sommes pas toujours écoutés».

Les orientations stratégiques de la FCCQ sont basées autour de quatre thèmes: la productivité, la main-d’œuvre, le développement durable et le développement des marchés extérieurs. L’organisme prend donc position sur l’importance de la formation pour que la main-d’œuvre, en décroissance, augmente ses compétences, pour que des principes de développement durable non contraignants soient appliqués ou pour aller de l’avant dans le dossier des gaz de schiste, mais avec une démarche structurée, étape par étape.

Mme Bertrand s’est faite rassurante et vive tout au long de sa prise de parole afin de souligner l’importance du rôle de la FCCQ pour l’ensemble de ses membres. «Nous intervenons, dans les dossiers prioritaires, avec vigueur et passion», a-t-elle ajouté vers la fin.

Forte d’une carrière de gestionnaire et de consultante au sein de plusieurs organisations, Mme Bertrand est diplômée en sociologie et en études environnementales. Elle est également récipiendaire de nombreux prix et distinctions. Elle a, entre autres, accédé en 2007 au Canada’s Most Powerful Women et dans le Top 100 du Réseau des femmes exécutives qui la reconnaît comme l’une des femmes les plus influentes au pays.

Notons que cette Journée Reconnaissance s’est conclue avec un coquetel au cours duquel l’on a, à nouveau, souligné le titre de Chambre de commerce de l’année obtenue l’automne dernier par la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top