- PUBLICITÉ -
Une journée de formation sous le thème de la séduction

(Photo Michel Chartrand) - Michel Goyer, directeur général de la Chambre, Josée Blondin, InterSouces, Julien Roy, Marketing Face à Face, et Geneviève Goyer, présidente de la Chambre, étaient les principaux acteurs de la Journée Reconnaissance.

Une journée de formation sous le thème de la séduction

Aux membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Dans le but de reconnaître l’apport considérable de ses membres, la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac a offert gratuitement à une centaine de ses membres, dans le cadre de sa deuxième édition de la Journée Reconnaissance, une journée de formation sous le thème de la séduction.

Ainsi, les participants ont participé à deux ateliers à l’Impéria Hôtel et Suites. Le premier atelier portait sur l’art du réseautage intelligent et payant avec Julien Roy, de Marketing Face à Face. Le second portait sur comment séduire pour faciliter la rétention de sa main-d’œuvre avec Josée Blondin, d’InterSources.
«L’an passé, nous avons eu un bon succès pour la première édition de la Journée Reconnaissance alors que nous avions 78 personnes pour assister aux conférences des vice-présidents de grosses compagnies comme Rona, Metro et Nova Bus. Nous sommes très heureux d’avoir pu déplacer une centaine de personnes pour une journée complète pour nos deux conférences qui vont bien avec le contexte économique actuel», a mentionné Michel Goyer, directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie.

Pour sa part, Marie-Andrée Girard, des Services comptables MAG et membre de la Chambre, venait de terminer le premier atelier. «J’ai appris, explique Mme Girard, que pour profiter pleinement d’un 5 à 7, il faut être engageant et aller surtout vers de nouvelles personnes. Il faut dès le départ présenter sa carte d’affaires, faire une brève présentation et ne pas se laisser accaparer dans une conversation qui ne mène nulle part.»

Elle ajoute: «Cet atelier m’a vraiment apporté un œil nouveau sur le réseautage. Tu sèmes des graines et tu ne sais jamais quand ça va faire des fleurs pour ton entreprise.» Voilà un bon résumé de cet atelier qui incite les membres à participer aux activités de réseautage tout en évitant les erreurs courantes et permet de multiplier les retombées positives.

Pour ce qui est du second atelier, la conférencière Josée Blondin va carrément s’introduire vêtue d’une robe de chambre. C’est bien évidemment pour surprendre et faire rigoler son auditoire, mais surtout pour faire la démonstration qu’un chef d’entreprise peut avoir tendance à s’installer confortablement dans ses pantoufles. Dans ces circonstances, il y a danger de perdre les talents et les savoirs au sein de son entreprise.

La conférencière va même faire un parallèle avec la vie conjugale. «Il faut démontrer, mentionne-t-elle, de l’ouverture quant aux idées de ses meilleurs employés, définir sa structure organisationnelle et la place et les rôles de chacun ou encore reconnaître et accepter les différences chez les individus.»

L’objectif précis de Josée Blondin était d’outiller les participants aux pratiques de séduction, car les bonnes perles et les perles rares, il faut savoir les garder pour assurer sa réussite en affaires. Sans oublier qu’il faut également séduire les clients ou les fournisseurs, car ce sont des partenaires de la plus haute importance.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top