- PUBLICITÉ -
Un souper gastronomique qui rapporte 27 000 $

(Photo Michel Chartrand) - La somme amassée dans le cadre du souper-bénéfice, soit 27 000 $, a été remise au Centre d’entraide Racine-Lavoie. Nous reconnaissons Jean-Claude Laforest, président, Dominique Bastenier, le curé Donald Tremblay, coprésident d’honneur, Lise Vincent, le sénateur Claude Carignan, coprésident d’honneur, Marie-France Cyr, Robert Grégoire, directeur général, Mario Lacombe et Nathalie Lemanque.

Un souper gastronomique qui rapporte 27 000 $

Au profit du Centre d’entraide Racine-Lavoie

Au cours des derniers mois, de vastes travaux d’agrandissement et de rénovation se sont déroulés à la Maison Richelieu, située à Saint-Eustache, là même où loge le Centre d’entraide Racine-Lavoie. Pour en payer le coût, le Centre d’entraide a utilisé ses économies en plus de bénéficier de sommes provenant de plusieurs fondations. Parmi les contributeurs financiers majeurs, mentionnons les gouvernements du Québec et du Canada, la Ville de Saint-Eustache et la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes.

Le 19 février dernier, sous la coprésidence d’honneur du curé Donald Tremblay et du sénateur Claude Carignan, un grand souper gastronomique réunissant quelque 200 personnes était organisé. Grâce à la contribution de ces gens, le montant résiduel hypothécaire du Centre d’entraide, soit 60 000 $, sera réduit de 27 000 $. «Cela revient à dire que d’ici un an ou deux, tout l’argent reçu par le Centre d’entraide pourra de nouveau et strictement être utilisé pour rendre des services et animer des ateliers pour la population de la MRC Deux-Montagnes et Mirabel Sud», a d’ailleurs souligné le président du conseil d’administration, Jean-Claude Laforest.

Travaux de rénovation et d’agrandissement

Totalisant un investissement de 880 000 $, les travaux de rénovation et d’agrandissement auront permis de doubler la superficie de la bâtisse, passant ainsi de 2 744 à 5 824 pieds carrés. «La cuisine a été agrandie et équipée d’appareils plus performants et nous en avons ajouté une deuxième, tout aussi bien équipée. Nous avons maintenant trois salles de rencontre pouvant accueillir 105 personnes et le rez-de-chaussée est désormais accessible aux personnes handicapées, ce qui n’était pas le cas auparavant», explique Robert Grégoire, directeur général du Centre d’entraide. Autant d’améliorations, estime-t-il, qui permettront certes aux employés et bénévoles d’accueillir un plus grand nombre de personnes, mais aussi de le faire avec plus de dignité et en toute confidentialité.

Soulignons en terminant que le Centre d’entraide Racine-Lavoie s’est donné pour mission de promouvoir l’autonomie et le développement des individus de même que le partage et la solidarité entre les citoyens dans la grande région de la MRC de Deux-Montagnes et sud de Mirabel. Comment? En assistant des personnes et des familles dans la gestion de situations économiques difficiles; en offrant des activités ou des services qui habilitent les participants à améliorer leurs conditions de vie; et en développant, de concert avec les organismes du milieu, des services communautaires adaptés aux besoins de la population.
«Le Centre d’entraide est donc d’abord et avant tout un organisme voué au développement des personnes. Ce n’est donc pas, comme on le disait autrefois, un simple organisme de charité. Il s’agit plutôt d’un organisme qui insuffle du dynamisme et de l’énergie, qui suscite de la confiance en soi, qui outille les gens pour se sortir de situations difficiles et pour longtemps et qui, au besoin, aide matériellement des personnes à passer au travers des périodes difficiles», a conclu M. Laforest. Bon an, mal an, le Centre d’entraide rejoint plus de 5 000 personnes différentes par le biais de l’un ou l’autre de ses volets d’activités.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top