- PUBLICITÉ -
Un grand souper-bénéfice signé Farsa

(Photo Michel Chartrand) - L’annonce du souper-bénéfice a été faite par André Roy, directeur des relations publiques au Groupe JCL et coprésident d’honneur, Diane D. Lavallée, directrice de la Fondation, Simon Farsa, restaurateur et initiateur du souper-bénéfice, et Roch Martel, directeur général du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes et coprésident d’honneur.

Un grand souper-bénéfice signé Farsa

Au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache

Après quatre années consécutives et une année de relâche, l’évènement revient en force cette année alors que la famille Farsa ouvrira de nouveau les portes de son restaurant, le mercredi 17 février prochain, pour une cinquième édition.

Au profit de la Fondation Hôpital Saint-Eustache, le souper-bénéfice s’adresse à tous les citoyens et gens d’affaires de la grande région du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes. Quelque 125 personnes sont attendues. «Ce sera un souper cinq services, avec apéritif et vin. C’est notre façon à nous de redonner à la communauté», a mentionné Simon Farsa, au nom de sa famille.

Un petit geste qui vaut son pesant d’or, selon le directeur général du CSSS du Lac-des-Deux-Montagnes, Roch Martel. «Grâce à des gens comme Simon et sa famille, les retombées pour la Fondation et la population sont extraordinaires. Actuellement, nous n’aurions tout simplement pas les moyens d’acheter autant d’équipements à partir des budgets qui nous sont octroyés», a-t-il fait valoir. Depuis 2005, sachez que la Fondation a permis à l’Hôpital de Saint-Eustache d’acquérir des équipements pour quelque 5,8 millions de dollars, dont le centre de résonance magnétique qui dépasse à lui seul le million de dollars. Son ouverture est d’ailleurs prévue en juin prochain.

Sans parler de la visibilité générée par un tel évènement. «Cette soirée sera l’occasion pour notre population de discuter santé. Et au-delà des achats d’équipements, cela nous permet aussi de recruter de nouveaux médecins», ajoute M. Martel. Depuis l’été dernier, neuf nouveaux omnipraticiens (urgence et hospitalisation) comptent désormais parmi les médecins de l’Hôpital de Saint-Eustache. «C’est une excellente récolte, si je peux me permettre», résume-t-il. D’autant que, selon les barèmes établis par le gouvernement, l’hôpital n’était autorisé qu’à huit nouveaux médecins.

Coprésidents d’honneur

Afin de faire de ce souper-bénéfice un succès, la famille Farsa a nommé André Roy, directeur des relations publiques au Groupe JCL, de concert avec Roch Martel, à titre de coprésidents d’honneur. «Depuis le début, le Groupe JCL s’implique toujours beaucoup dans notre souper-bénéfice. Nous sommes donc très heureux de pouvoir compter une fois de plus sur la participation de M. Roy à titre de coprésident d’honneur», a noté M. Farsa. Un honneur que le principal intéressé a accepté d’emblée. «Le Groupe JCL se fait un devoir, depuis des années, de s’impliquer dans sa communauté. C’est donc naturel pour moi d’assurer la présidence d’honneur de ce souper-bénéfice, d’autant que le partenariat entre le Groupe JCL et la Fondation a toujours été très fort», a-t-il déclaré. M. Roy a d’ailleurs profité du point de presse pour saluer le travail de la directrice générale de la Fondation, Diane D. Lavallée, en poste depuis maintenant six ans.

Pour information, contactez la Fondation au 450-473-6811, poste 2351. Quant aux billets pour le souper-bénéfice, ils sont présentement en vente au restaurant Le Spécialiste Farsa, situé au 2952, chemin d’Oka, à Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Notez que pour chaque billet vendu au coût de 100 $ l’unité, 75 $ seront remis à la Fondation.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top