- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

Saint-Eustache augmente ses revenus annuels de 4 %

Grâce à la nouvelle loi 82

Les Carrières Saint-Eustache se verront imposer par la Ville de Saint-Eustache de verser annuellement plus de deux millions de dollars, à la suite de l’adoption de la loi 82, en juin dernier.

C’est ce qu’a annoncé avec éclat le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, lors d’un dîner de la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Eustache–Deux-Montagnes–Sainte-Marthe-sur-le-Lac, le 11 décembre dernier.

En vertu de la loi 82, les exploitants de carrières et de sablières sont dorénavant tenus de verser des droits aux municipalités où elles sont établies. «J’ai eu moi-même le privilège d’initier ce dossier au sein de l’Union des municipalités du Québec. L’UMQ a ainsi obtenu du gouvernement du Québec l’adoption de cette loi, qui constitue une avancée majeure pour les villes qui, comme la nôtre, ont des carrières et des sablières sur leur territoire et qui doivent subir les inconvénients de leur exploitation», a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en disant que «concrètement chez nous, la carrière qui ne versait jusqu’à présent que 108 000 $ en taxes annuelles, se verra imposer par la Ville de verser annuellement quelque 2,1 millions de dollars d’argent frais […] Il s’agit d’une augmentation de près de 4 % des revenus annuels de la Ville.»
À ces mots, la réaction des gens d’affaires présents a été instantanée. «Je le savais qu’il y aurait des réactions», a convenu le maire Carignan avant de poursuivre son allocution.

Ces nouveaux revenus seront injectés dans le nouveau Fonds d’infrastructures Héritage.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top