- PUBLICITÉ -
Resto St-Augustin: Josée et Frédéric ont créé une entreprise familiale

Resto St-Augustin: Josée et Frédéric ont créé une entreprise familiale

Josée Gaudreau et Frédéric Labelle sont devenus des collègues de travail, un couple dans la vie et finalement des partenaires en affaires lorsqu’ils ont décidé au printemps 2012 de partir l’aventure du Resto St-Augustin, devenue une entreprise familiale dans tous les sens du terme.

Josée est la gérante des serveuses et s’occupe de l’administration. Frédéric, c’est le chef des cuisiniers et il organise le menu. Ils se sont connus à la Brasserie BM, située dans le secteur de Saint-Augustin, à Mirabel, alors que Frédéric était gérant et que Josée se cherchait un travail pour payer ses études à l’université.

«Je n’avais aucune expérience comme serveuse, mais le gérant m’a donné ma chance, raconte Josée avec le sourire. Nous avons travaillé ensemble pendant quatre ans au BM. Lorsqu’il a été vendu à un nouveau proprio en 2010, nous avons décidé d’aller travailler ensemble à Saint-Eustache au restaurant Le Four où nous étions gérants.»

«Mais, poursuit-elle, on s’ennuyait de Saint-Augustin. La mentalité des gens est chaleureuse. C’est comme un village. Tout le monde se connaît. Nous avions perdu la belle reconnaissance que nous percevions des clients pour notre travail.»

Et Frédéric Labelle d’enchaîner: «Nous avons décidé qu’on voulait se partir à notre compte. On s’est mis à la recherche d’un local ou d’un bâtiment à Saint-Augustin. On voulait un restaurant moins gros, plus familial avec moins d’employés à gérer. On a su que le Resto CocoRico, qui ne servait que des déjeuners, était à vendre et nous avons sauté sur l’occasion.»

Le couple en a fait l’achat le 21 mars 2012. Ils ont complètement changé le décor, peinturé en neuf, changé le mobilier et adapté la cuisine pour les repas du soir. Le restaurant de déjeuners accueillait jusqu’à 110 places à l’intérieur. Les clients étaient définitivement plus coincés alors qu’aujourd’hui dans le même espace, il y a 60 places assises à l’intérieur et le restaurant compte 110 places lorsque la terrasse est ouverte.

«Tous nos clients entraient ici et nous faisaient part de leur appréciation sur les changements que nous avions faits. C’est ça Saint-Augustin. Nous n’avions jamais servi de déjeuners. Nous avons conservé cet aspect, car c’était le seul resto de la place à les offrir et c’était implanté dans le milieu depuis de nombreuses années. Nous avons deux autres chefs qui s’occupent spécifiquement des déjeuners», mentionne Josée.

Cette dernière en rajoute: «Avec les nombreuses années travaillées au BM, Frédéric pendant 15 ans et moi pendant quatre ans, nous étions connus des gens. Frédéric avait une excellente réputation comme cuisinier. Les gens n’ont pas hésité à venir à notre nouveau restaurant, car ils connaissaient le cuisinier et ils nous faisaient confiance.»

De son côté, Frédéric explique son cheminement: «Ça fait 32 ans que je travaille en cuisine. J’ai commencé à l’âge de 14 ans comme plongeur. L’année suivante, je faisais les entrées. J’ai appris mon métier de cuisinier avec le chef italien Francesco au restaurant Chez Francesco, à Bois-des-Filion.»

Le restaurant familial prend tout son sens quand les trois filles de Frédéric y travaillent et que l’un de ses gendres est chef cuisinier. De plus, plusieurs des employés ont déjà travaillé avec le couple. Des serveuses sont devenues des amies de Josée et le chef Yves est un collègue de travail de Frédéric depuis 20 ans.

«C’est sûr que lorsque tu deviens propriétaire, tu investis tout ton argent et tu t’endettes. Tu dors un peu mal au début. Au moins, on savait comment ça marchait un restaurant. Mais, les gens de Saint-Augustin, c’est comme notre famille et ça va très bien», de terminer Josée.

 

Nom de l’entreprise: Resto St-Augustin

Propriétaires: Josée Gaudreau et Frédéric Labelle

Date de création: 21 mars 2012

Nombre d’emplois: 18 à 22 (selon la saison)

Sphère d’activité: restauration

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top