- PUBLICITÉ -
Bieres Micro2

Le domaine de la microbrasserie au Québec a connu une progression fulgurante, comme en fait foi la troisième édition de l’ouvrage Les microbrasseries du Québec (Broquet).

Un ouvrage pour découvrir les microbrasseries du Québec

Rien de plus agréable que de découvrir et déguster une bière d’une brasserie artisanale ou d’une microbrasserie québécoise, que ce soit à la maison ou là où elles sont brassées. Les microbrasseries sont, en effet, de plus en plus nombreuses à faire dorénavant partie du paysage brassicole. Tellement, qu’il est parfois difficile de s’y retrouver et de savoir où celles-ci se trouvent, et ce qu’elles proposent.

 

Le milieu brassicole est tellement en perpétuelle évolution que Jean Lefebvre, Jean-François Joannette et Guy Lévesque, ainsi que les autres membres de leur équipe, ont décidé de mettre à jour leur ouvrage Les microbrasseries du Québec (Broquet), une troisième édition après celles publiées en 2009 et 2012.

Une liste de 128 établissements et entreprises

Paru il y a peu, l’ouvrage que ceux-ci proposent répertorie pas moins de 128 établissements et entreprises brassicoles que l’on retrouve un peu partout à travers le Québec, de la Côte-Nord à l’Abitibi-Témiscamingue, en passant par Montréal, Québec, l’Estrie, Lanaudière et les Laurentides.

De ce nombre, on en compte une cinquantaine qui ont vu le jour depuis la parution de la précédente édition, il y a cinq ans donc, alors que les informations des autres ont été mises à jour. On y raconte l’histoire de leurs propriétaires, le menu de bières que ceux-ci proposent et l’ambiance des endroits où on peut les déguster.

Bien sûr, la région des Laurentides n’est pas en reste, avec à elle seule 12 entreprises brassicoles et microbrasseries. Entre autres, mentionnons Brasseurs Illimités, à Saint-Eustache, Kruhnen, à Blainville, le Saint-Graal, à Sainte-Thérèse, Les Brasseurs du Nord, à Blainville, la Microbrasserie Goudale, à Boisbriand, la Microbrasserie Les Vents d’ange, à Saint-Eustache, sans oublier Noire et Blanche Microbrasserie, à Saint-Eustache.

À cette liste presque exhaustive s’ajoutent des sections consacrées aux microbrasseries disparues et brasseries qualifiées aujourd’hui de majeures, ainsi qu’une liste de bars et restaurants où boire une bonne bière de spécialité et des festivals brassicoles qui, depuis quelques années, poussent comme «l’orge au vent».

Bref, un ouvrage que les amateurs de bonne bière sauront apprécier comme il se doit et qui montre de façon éloquente, comme l’écrit Jean-François Joannette, en guise d’avant-propos, que «les amateurs [de bière] ont de plus en plus l’embarras du choix, où qu’ils aillent».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top