- PUBLICITÉ -
Nova Bus

Les dirigeants de Nova Bus, heureux d'augmenter la production de l'usine de Saint-Eustache.

Les dirigeants de Nova Bus, heureux d'augmenter la production de l'usine de Saint-Eustache.
Les dirigeants de Nova Bus étaient heureux d'annoncer l'augmentation de la production à l'usine de Saint-Eustache.

Nova Bus recherche 125 nouveaux employés

D’ici septembre prochain, 125 postes seront à pourvoir chez Nova Bus, à son usine de Saint-Eustache. Ces emplois permettront au manufacturier d’autobus québécois d’augmenter sa production de deux à trois autobus par jour.

C’est en présence de nombreux invités, dont le maire de Saint-Eustache, Pierre Charron, et le député de Laval-des-Rapides, Saul Polo, qu’Emmanuelle Toussaint, vice-présidente, affaires publiques et juridiques de Nova Bus, a procédé à cette annonce, le 27 mars, devant les nombreux employés de l’entreprise.

«L’annonce d’aujourd’hui, a-t-elle déclaré, s’inscrit dans notre volonté d’adapter nos installations aux fluctuations de la demande du marché et de nous assurer la flexibilité nécessaire afin de demeurer le leader de l’industrie au Québec.»

Pour le maire Pierre Charron, il s’agit évidemment d’une excellente nouvelle, et ce, non seulement pour Saint-Eustache, mais pour l’ensemble de la région, et même pour la province.

«Je ne peux que me réjouir de voir l’entreprise prendre une telle direction, a indiqué Pierre Charron. Nova Bus a maintes fois prouvé sa grande compréhension du marché et sa capacité à s’adapter continuellement à celui-ci, a-t-il poursuivi. Ceci est la marque des gagnants. L’innovation, l’audace et la confiance sont les éléments de la réussite. C’est ainsi que Nova Bus a pu se hisser au rang de leader de l’industrie et surtout, le demeurer.»

Quant à Saul Polo, présent pour représenter Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, il s’est dit fier de voir Québec soutenir et encourager de la sorte la croissance de l’industrie manufacturière, en région, notamment.

«Que ce soit en créant des emplois, en développant de nouveaux marchés ou en affichant sa capacité d’innover, a mentionné M. Solo, Nova Bus démontre qu’une entreprise manufacturière bien implantée au Québec peut, avec détermination et passion, rayonner et contribuer à la croissance économique du Québec.»

Journée carrière

Le 8 avril prochain, à l’usine de Nova Bus située sur le boulevard Industriel à Saint-Eustache, se tiendra une journée carrière au cours de laquelle les personnes intéressées auront la chance de découvrir les installations, échanger avec les recruteurs et évidemment postuler en vue d’obtenir l’un des 125 postes disponibles.

«La plus grande masse de notre embauche concerne les assembleurs, a indiqué Vincent Plante, directeur général de l’usine de Saint-Eustache. Nous en aurons besoin de 80 à 90 supplémentaires, en plus d’une dizaine de gestionnaires, des planificateurs logistiques, des techniciens en génie mécanique et des ingénieurs.»

Bien au fait, à titre de cadre de Nova Bus, de la vision à long terme de l’entreprise, Vincent Plante a laissé entendre qu’il ne serait pas surprenant de voir croître à nouveau le manufacturier au cours des prochaines années.

«Notre vision est clairement axée sur les solutions environnementales afin de répondre au marché de façon proactive. Nous savons très bien que le marché, et ce, autant aux États-Unis qu’au Canada, se dirige vers une énergie plus verte. Nous voulons donc être le choix numéro un de nos clients pour l’électromobilité.»

Soulignons qu’à l’usine de Saint-François-du-Lac de Nova Bus, où sont fabriqués les châssis des autobus et les planchers, 85 nouveaux emplois seront créés afin de faire passer la production de châssis de cinq à sept par jour.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top