- PUBLICITÉ -
Le projet Travail-famille: un concerto harmonieux!

Voici le comité formé de François Lemire, L3 Communications, Audrey Simard, CLD de Mirabel, Céline Bastien, CLE de Sainte-Thérèse–Mirabel, André Nadon, secrétaire de la Chambre, Martine Roy, Simplement Concept, Me Nancy Provencher, vice-présidente de la Chambre, Yves Legault, DG par intérim de la Chambre, Isabelle Girard, IGA Famille Girard, et Carole Lavallée, chargée de projet.

Le projet Travail-famille: un concerto harmonieux!

À Mirabel

Dans l’objectif de devenir la ressource en matière de conciliation travail-famille (CTF), la Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel, en partenariat avec la Maison de la famille de Mirabel, a développé le projet Travail-famille: un concerto harmonieux! Une collaboration qui allie le milieu économique et social afin de faire ressortir les problèmes organisationnels, émotionnels et socioculturels que peuvent vivre les travailleurs.

Subventionnée par le ministère de la Famille et des Aînés du Québec, dans le cadre du Programme de soutien en matière de conciliation travail-famille, la Chambre de commerce et d’industrie est fière d’annoncer la création du projet Travail-famille: un concerto harmonieux! La mission se définit par «Le développement d’initiatives et de réalisations durables pouvant aider à surmonter les obstacles à la conciliation travail-famille», peut-on lire dans les documents de présentation.

Les nouvelles réalités du travail font que l’activité professionnelle devient centrale et détermine le statut social et économique d’une personne. La Chambre de commerce et d’industrie de Mirabel a remarqué que ce contexte ne fait que renforcer la difficulté à concilier les deux sphères d’activité complémentaires que sont le travail et la famille. «Cette croissance entraîne des conséquences coûteuses autant aux entreprises qu’aux travailleurs et leurs familles», a-t-on ajouté dans les documents.

«Nous voulons utiliser les ressources du milieu pour aller en entreprises et avoir un impact sur les citoyens pour trouver des solutions adaptées aux travailleurs de différentes grosseurs d’entreprises», a expliqué Yves Legault, directeur général par intérim de la Chambre, avant d’ajouter: «Un comité a donc été mis en place et il est composé d’acteurs de divers horizons.»

La subvention, au montant de 46 000 $, permettra au comité le développement d’outils en milieu de travail, de faire naître une réflexion entre employeurs et employés sur les problèmes liés à la CTF, et finalement, d’aider à faire changer les habitudes. «Il s’agit de faire de la prévention et d’amener des mesures qui touchent l’individu. Nous sommes dans une aire de travail différente, mais avec des attitudes du passé», a expliqué la chargée du projet, Carole Lavallée.

Pour ce faire, trois outils seront développés par le comité pour mieux adapter le travail et la famille. Il y aura un guide sur la conciliation travail-famille avec des capsules de 15 à 20 minutes et des conférences sur divers sujets touchant les travailleurs. On y retrouva aussi un répertoire des ressources existantes offrant des services de CTF. Des affiches seront déployées pour faire réfléchir sur certaines habitudes et un planificateur familial sera élaboré. «C’est dans la planification qu’on voit le temps qu’on a, et ce, autant pour les parents que les enfants. En écrivant son temps, les enfants peuvent aussi y glisser des activités», a indiqué Carole Lavallée.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top