- PUBLICITÉ -
Le projet de revitalisation de la route 344 se poursuit en 2010

(Photo Michel Chartrand) - Les membres du comité sont très enthousiastes quant à la revitalisation de la 344. On reconnaît Pauline Harrison, Jean-Félix Bouchard, Paul Labelle, Raymond Tessier et Jean-Pierre Hans. Ils sont accompagnés d’autres résidants et commerçants.

Le projet de revitalisation de la route 344 se poursuit en 2010

À Saint-Eustache

Les résidants de la route 344, à Saint-Eustache, pourront profiter une fois de plus de subventions pour rénover l’extérieur de leur domicile.

Le comité de revitalisation de la route 344 et des partenaires du projet se sont réunis dans un commerce du chemin de la Grande-Côte pour entendre le président du comité, Raymond Tessier, annoncer le lancement d’une troisième phase au programme Rénovation Québec.

Grâce à ce programme, les propriétaires de bâtiments résidentiels situés route 344 pourront déposer leur projet et bénéficier d’une subvention leur permettant d’exécuter des travaux de rénovation extérieure. «Cette subvention couvre les deux tiers des travaux admissibles, et ce, jusqu’à un maximum de 20 000 $ par bâtiment», a fait savoir Raymond Tessier, également conseiller municipal à la Ville de Saint-Eustache.

Pour 2010, l’administration Charron injecte 120 000 $ à ce programme, auquel montant s’ajoute une somme équivalente de la Société d’habitation du Québec. Une douzaine de projets de rénovation extérieure pourront en bénéficier.

Depuis le lancement de ce programme, en 2008, plus de 20 projets ont été réalisés. «Plus d’un million de dollars de travaux ont été réalisés. Cela a permis d’embellir la 344 et ce n’est pas fini. C’est une plus-value pour la ville. Ça améliore la qualité de vie et le coup d’oeil», estime M. Tessier.

De façon fortuite, des projets ont été acceptés côte à côte. «Ç’a donné lieu à un boom. Nous avons installé des pancartes sur les chantiers. Ç’a créé de la visibilité et de la publicité pour le programme», fait-il remarquer.

L’ensemble des projets soumis a été accepté jusqu’à présent, mais la popularité des programmes pourrait changer la donne à l’avenir. Les projets soumis doivent donc répondre à certains critères, car chacun d’entre eux méritera des points qui permettront de déterminer quels projets seront avalisés. Les chantiers seront identifiés par une affiche sur le terrain dès le printemps.
À cela s’ajoute le programme de crédit de taxes déjà existant qui fait en sorte que tous les bâtiments, dont les travaux engendrent une hausse de plus de 20 % de la valeur foncière, pourront recevoir un crédit de taxes applicable sur la plus-value générée.

Nouveauté en 2010, les propriétaires de bâtiments commerciaux pourront également profiter d’un programme de rénovation. Une enveloppe de 100 000 $ a été prévue à cet effet. Les bâtiments non résidentiels concernés pourront recevoir une aide couvrant 50 % du coût des travaux admissibles jusqu’à un maximum de 30 000 $.

Au cours de 2010, le comité de revitalisation entend mettre sur pied le volet animation. «Nous voulons créer un sentiment d’appartenance en organisant des évènements avec des commerces de la 344», fait savoir Raymond Tessier. «Nous n’avons pas défini de projets encore. Nous allons également tenir une consultation à l’automne pour connaître les désirs des commerçants et des résidants en ce qui a trait à l’aménagement visuel de la route 344: trottoirs, lampadaires, pistes cyclables, et ainsi de suite», poursuit-il.

Enfin, une soirée d’information est prévue le mardi 23 février prochain, à 19 h 30, à la salle du conseil municipal de la mairie. Pour s’y inscrire ou toute autre information, il est possible de contacter la chargée de projets, Clothilde Béchard, au 450-974-5001, poste 5172.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top