- PUBLICITÉ -
Le maire de Deux-Montagnes pointé du doigt

(Photo Michel Chartrand) - Réunis aux abords des étangs aérés, Jacques Séguin, Sonia Paulus et Alain Guindon ont déploré la décision de l’administration Lauzon de refuser le règlement d’emprunt de la Régie qui décrète un emprunt de 4 millions de dollars pour la réalisation des travaux de vidange des boues des étangs aérés.

Le maire de Deux-Montagnes pointé du doigt

Régie de traitement des eaux usées de Deux-Montagnes

La mairesse de Sainte-Marthe-sur-le-Lac et les maires de Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet dénoncent l’attitude «irresponsable» du maire de Deux-Montagnes, Marc Lauzon, dans la gestion des étangs aérés.

Réunis aux abords des étangs aérés, Sonia Paulus, Alain Guindon et Jacques Séguin ont déploré la décision de l’administration Lauzon de refuser le règlement d’emprunt de la Régie de traitement des eaux usées de Deux-Montagnes qui décrète une dépense et un emprunt de 4 millions de dollars pour la réalisation des travaux de vidange des boues des étangs aérés.

Lors d’une réunion extraordinaire du conseil d’administration de la Régie, tenue le 3 septembre dernier, les représentants et maires des quatre municipalités membres se sont entendus pour répondre aux exigences du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire à l’égard des étangs aérés et pour adopter un plan d’action visant le règlement des divers éléments problématiques soulevés aux opérations et à la conception des étangs.

La Régie, présidée par le conseiller municipal de Deux-Montagnes Mario Saint-Charles, a alors déposé le plan d’action et mandaté l’entreprise Aquatech pour procéder à la rédaction des documents d’appel d’offres pour la vidange des boues des étangs aérés. Le conseil d’administration a également entamé les procédures administratives pour faire autoriser un règlement d’emprunt dans le but de réaliser les travaux de vidange des boues des étangs aérés.
À la réunion ordinaire suivante, le 21 septembre, la Régie a adopté unanimement le règlement d’emprunt de 4 millions de dollars. Comme le veut la loi, les municipalités membres doivent approuver le règlement en question.

La Ville de Sainte-Marthe-sur-le-Lac et les municipalités de Saint-Joseph-du-Lac et Pointe-Calumet, par la bouche de leur maire, se disent indignées par le refus de la Ville de Deux-Montagnes d’approuver le règlement d’emprunt alors que le maire Lauzon s’était dit d’accord devant les représentants du Ministère quelques semaines plus tôt.
«Le maire Lauzon compromet toutes les chances de régler les problèmes d’odeurs nauséabondes provenant des étangs aérés. Le scénario de l’été 2009 pourrait donc être en tout point identique à 2010 et même pire encore», indique Sonia Paulus.
«Si Deux-Montagnes est d’accord avec les travaux de vidange des boues du bassin 1 comme elle le dit, il ne fallait pas être contre le règlement d’emprunt. La Ville vient d’arrêter tout le processus. Ces travaux doivent être effectués avant avril prochain (sinon ils ne pourront pas être faits avant l’automne suivant). Mais, le règlement d’emprunt n’est pas approuvé, nous sommes en élections et nous devons aller en soumissions, ce qui prendra du temps», fait remarquer Alain Guindon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top