- PUBLICITÉ -
Le Centre de formation agricole de Mirabel pris d’assaut par 250 jeunes

LA CONCORDE, 40e année, no 32 MERCREDI 13 mai 2009 - 48 pages

Le Centre de formation agricole de Mirabel pris d’assaut par 250 jeunes

Troisième Journée portes ouvertes

Organisée pour une troisième année consécutive, la Journée portes ouvertes du Centre de formation agricole de Mirabel (CFAM) s’est une fois de plus révélée un franc succès, alors que plus de 250 jeunes issus des écoles secondaires des régions des Laurentides, Laval et Montréal ont été sensibilisés aux métiers en agriculture et en agroalimentaire.

«L’idée, c’est de démontrer aux jeunes la grande diversité de métiers reliés au secteur agricole et l’évolution de ces derniers qui se sont beaucoup modernisés et sophistiqués», a expliqué le directeur du CFAM, Claude Cadieux. D’autant que les métiers reliés à l’agriculture, comme bien d’autres domaines, souffrent eux aussi de pénurie de main-d’œuvre. C’est d’ailleurs dans cette optique que la Table de concertation agroalimentaire des Laurentides (TCAL) a accepté de soutenir les démarches du CFAM dans la mise en œuvre de la Journée portes ouvertes. «En ouvrant les portes du CFAM aux jeunes étudiants du secondaire, on leur explique c’est quoi un métier en agriculture et quelles sont les perspectives d’emplois dans ce domaine. Présentement, il y a beaucoup de demandes en termes de main-d’œuvre et ça ne va pas aller en diminuant. Parce que pour avoir de la nourriture saine dans notre assiette, ça prend des gens qui travaillent. Ces gens-là sont la base de toute l’industrie», a fait valoir la coordonnatrice de la TCAL, Nathalie Paquin. Que ce soit en fleuristerie, mécanique agricole, production horticole, production de bovins de boucherie, production laitière, réalisation d’aménagements paysagers et grandes cultures, ou autres.

Industrie agroalimentaire dans les Laurentides

Mentionnons que l’industrie agroalimentaire dans les Laurentides, c’est environ 29 000 emplois, dont près de 3 000 sont directement reliés à la production agricole. À lui seul, le secteur agricole et agroalimentaire des Laurentides a généré, en 2007, l’équivalent de 7,6 % du PIB régional, soit 970 millions de dollars. Or, les difficultés de recrutement de la main-d’œuvre continuent de s’amplifier. «Les entreprises agricoles et horticoles de notre région n’échapperont pas à cette tendance et les portes ouvertes du CFAM constituent, selon nous, un élément de solution à cette problématique», a estimé M. Cadieux. Principalement parce qu’une grande proportion des jeunes d’aujourd’hui n’a plus aucun contact avec le milieu agricole et très rares sont ceux qui ont encore un parent ou même un grand-parent qui œuvre en agriculture.

Rappelons que le CFAM est un centre intégré de formation professionnelle et de formation technique qui offre, de concert avec le collège Lionel-Groulx, l’intégration des services de formation agricole des deux institutions dans un même lieu avec un guichet unique d’accueil. Actuellement, le CFAM est fréquenté par une centaine d’étudiants. Pour en savoir davantage, composez le 450-434-8150, poste 5741, ou visitez le [www.cfam.qc.ca].

Enfin, une grande vente de fleurs se déroulera le mercredi 13 mai (aujourd’hui) dans les serres horticoles du CFAM, au 9850, rue Belle-Rivière, secteur de Sainte-Scholastique, à Mirabel, de 12 h à 18 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top