- PUBLICITÉ -
La gare de Mirabel sera construite à Saint-Janvier

M. Hubert Meilleur, maire de Mirabel.

La gare de Mirabel sera construite à Saint-Janvier

Le maire Meilleur est catégorique

Dans un article paru la semaine dernière dans ce journal, la députée de Mirabel, Denise Beaudoin, a demandé à l’Agence métropolitaine de transport (AMT) d’étudier la possibilité d’établir la future gare de Mirabel sur le site de l’aéroport. Or, le maire Hubert Meilleur est catégorique. Selon lui, la gare sera construite à Saint-Janvier, et la décision finale sera rendue à la mi-février.

«Les citoyens de Saint-Janvier, a fait savoir le maire de Mirabel, ne cessent de m’appeler depuis la sortie de cet article. Ils veulent avoir la gare à Saint-Janvier. Je suis surpris de cette sortie de notre députée. Nous avons soupé ensemble pas plus tard que la semaine dernière avec les gens de la Chambre de commerce, et jamais elle n’a parlé de ce dossier. Nous avons déjà rencontré Mme Beaudoin sur ce dossier et elle nous a toujours dit de ne pas compter sur elle pour la gare.»

Le site visé est situé près de la rue Victor, là où passe la ligne de train Montréal–Saint-Jérôme et où il y a déjà eu une gare 50 ans auparavant. Toutefois, l’emplacement est situé en zone agricole et, en mai 2006, la Commission de la protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a refusé de donner son accord au projet qui nécessite un investissement de 1,9 million de dollars pour une gare avec stationnement pouvant desservir une clientèle potentielle de 400 usagers.

Le maire Meilleur a précisé: «Nous ne sommes pas allés en appel de la décision de la CPTAQ, mais nous avons plutôt déposé un nouveau dossier. Nous avons besoin de seulement 350 000 pieds de terrain et nous avons amélioré l’aspect sécurité pour l’emplacement du quai d’embarquement des usagers. Cette gare est déjà prévue dans le programme d’immobilisations de l’AMT depuis au moins cinq ans. Nous attendons la décision de la CPTAQ d’ici la mi-février.»

Il a ajouté: «Le fait de construire cette gare à Saint-Janvier, ce n’est pas une décision d’Hubert Meilleur, mais de tout le conseil municipal et de l’AMT avec l’appui du comité exécutif de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). C’est un choix logique, puisque le train passe déjà à Saint-Janvier, mais sans s’arrêter.»

Sur la même ligne de chemin de fer, un autre endroit du secteur de Saint-Janvier a été considéré, soit près de la rue Charles. «Les citoyens, a dit le maire, ne voulaient pas la gare sur la rue Charles pour une question de sécurité, car au moins 400 élèves empruntent cette rue chaque jour pour se rendre à l’école.»

Concernant la proposition de la députée Beaudoin d’étudier le site de l’aéroport de Mirabel en s’y rendant par la continuité de la ligne de train Montréal–Deux-Montagnes avec une navette d’autobus jusqu’à Saint-Jérôme, le maire a répondu: «À partir du parc industriel de Saint-Eustache, le chemin de fer est bel et bien existant, mais il a été abandonné depuis de nombreuses années. De plus, pour se rendre aux installations de l’aéroport, il faudrait faire passer les rails sous les pistes. On parle d’un projet de 75 millions de dollars.»

Il a poursuivi ainsi: «Nous avons également fait l’étude du transport en commun à partir de l’aéroport. Il n’en est ressorti aucune rentabilité pour faire un circuit d’autobus, car les travailleurs dans le parc industriel aéroportuaire sont de hauts salariés et sont, en majorité, à dix minutes de leur lieu de travail en voiture.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top