- PUBLICITÉ -
Du nouveau chez Joujou Récup-R

(Photo Michel Chartrand) - Collaborateurs, participants et partenaires de Joujou Récup-R sont réunis pour faire le point et annoncer la venue de nouveaux collaborateurs.

Du nouveau chez Joujou Récup-R

À sa section boutique

Les responsables de l’atelier de récupération et de réparation de jouets Joujou Récup-R, un plateau de travail eustachois pour des personnes qui présentent une déficience intellectuelle, sous la supervision d'une équipe d'intervenants, annoncent l’arrivée de sang neuf au sein de leur équipe de travail.

Il s’agit de Julie Taylor qui, grâce à une collaboration avec le Mouvement Personne d’Abord et Emploi-Québec, accueillera les clients à la section boutique. L’une des collaboratrices au projet, Georgette Lemyre, rappelle que le projet de départ est né en 1997 alors qu’un organisme communautaire détenait des jouets dont il ne savait plus quoi faire, étant donné leur état ou les pièces manquantes. L’idée d’inclure les personnes déficientes intellectuelles est alors apparue dans ce projet, et l’organisme avait établi ses pénates sur le boulevard Industriel, à Saint-Eustache. Il faisait alors une grande vente annuelle, juste avant les fêtes.

Ouverture de la boutique

Avec le soutien de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles s’est ensuite concrétisé le projet de boutique qui, aujourd’hui, est située au 356, chemin de la Grande-Côte, à Saint-Eustache. Les montants amassés grâce à la vente de jouets, à prix modique, vont à la portion parcs estivaux et camps de vacances du projet Répit, qui aide les familles à faible revenu pour l’inscription des enfants à diverses activités durant l’été et pour la rentrée scolaire. La vente de jouets de Joujou Récup-R constitue la seule source de revenus pour la portion des activités de parcs et de camps de vacances du projet Répit, souligne Georgette Lemyre.

L’organisme souligne aussi la participation de l’intervenante Marie-France Dalfond, qui travaille au Centre du Florès depuis trois ans et qui a passé la majeure partie de son temps à Joujou Récup-R. Cette dernière souligne la bonne humeur qui anime les participants.

Collaborations fructueuses

L’organisme Joujou Récup-R est aussi heureux de souligner la collaboration du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) de la MRC de Deux-Montagnes qui, régulièrement depuis deux ans, dépêche des jeunes qui viennent leur donner un coup de pouce dans l’entrepôt.

La participation de Julie Taylor au projet de boutique de Joujou Récup-R est rendue possible grâce au programme Interagir, du ministère de l’Emploi et de la Solidarité du Québec, un programme d’aide et d’accompagnement social qui a pour objectif d’aider les personnes pour qui l’accès au marché du travail ne peut être envisagé qu’à long terme. En ayant l’occasion de travailler au service à la clientèle de la boutique, Mme Taylor verra augmenter son autonomie, sa confiance et ses habiletés de travail, bref, ses compétences, en plus de donner un coup de pouce à un organisme communautaire du milieu qui vient en aide aux plus démunis.

France Saint-Jacques, agente responsable du programme Interagir à Emploi-Québec, affirme qu’elle fera tout pour que le programme soit reconduit, étant donné l’importance de voir une personne s’intégrer au marché du travail.

La boutique de Joujou Récup-R est ouverte au public tous les mardis, mercredis et jeudis, entre 10 h et 14 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top