- PUBLICITÉ -
Donation de 25 000 $ en bons d’achat aux familles démunies

(Photo Michel Chartrand) - Pour la remise des bons d’achat de la famille Mathers, nous retrouvons Lucie Provencher, de L’Oasis, Geneviève Pineault, de la paroisse Saint-Eustache, Georgette Lemyre, de L’Oasis, Jean-Guy Mathers et Sylvain Lauzon, prêtre modérateur de la paroisse Saint-Eustache. Absents: Robert Grégoire, du Centre d’entraide Racine-Lavoie, et Donald Tremblay, curé de la paroisse Sainte-Marie-du-Lac.

Donation de 25 000 $ en bons d’achat aux familles démunies

De la famille Mathers

Pour une douzième année consécutive, le président fondateur du Groupe Mathers, Jean-Guy Mathers, et sa famille, ont procédé quelques jours avant la fête de Noel, à la donation de 25 000 $ en bons d’achat pour les familles démunies de Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Pointe-Calumet.

Ce sont 500 enveloppes d’une valeur de 50 $ chacune, échangeables chez les commerçants du Marché aux puces Saint-Eustache, qui ont été remises pour faire la distribution, à des organismes comme le Centre d’entraide Racine-Lavoie, le Centre Marie-Ève, la paroisse Saint-Eustache et la paroisse Sainte-Marie-du-Lac.

Après 12 ans, à raison de 25 000 $ par année, le total des dons aux défavorisés par la famille Mathers atteint maintenant les 300 000 $. «J’aimerais bien ne pas être le seul à donner ce genre de montant à nos familles démunies pour le temps des fêtes. Je souhaite vraiment que d’autres personnes en fassent autant sinon plus», a mentionné Jean-Guy Mathers après la remise des boîtes contenant les enveloppes aux représentants des services d’entraide.

Au nom des organismes, Georgette Lemyre, responsable de L’Oasis, comité de dépannage de la communauté Christ-Roi, s’est permis le commentaire suivant:
«Merci à la famille Mathers et à son paternel Jean-Guy pour leur grande générosité envers la communauté des moins favorisés de notre région. Ces bons d’achat vont permettre aux familles de pouvoir se procurer des petites gâteries qu’ils ne pourraient se payer, et aussi pour nos centres de dépannage de la région d’aider ponctuellement certaines personnes.»

Les organismes n’auront certes aucune difficulté à trouver preneur pour ces bons d’achat qui permettent l’achat de linge ou de cadeaux. «Nous avons plus de 1 800 personnes qui fréquentent annuellement nos services de dépannage d’urgence. Les gens apprécient vraiment ce genre de surplus inespéré», a indiqué Georgette Lemyre.
«Entre 70 et 90 familles s’inscrivent une fois par semaine à notre service de dépannage pour de la nourriture et des vêtements», a ajouté Robert Grégoire, directeur général du Centre d’entraide Racine-Lavoie.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top