- PUBLICITÉ -
Des résultats influencés par la baisse des taux d’intérêt

(Photo Michel Chartrand) - Le directeur général de la Caisse Desjardins Saint-Eustache–Deux-Montagnes, Richard Tassé.

Des résultats influencés par la baisse des taux d’intérêt

Exercice financier de l’année 2009 de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes

Les résultats de l’exercice financier de l’année 2009 de la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes ont été influencés par la politique des taux d’intérêt de la Banque du Canada.

C’est ce qui ressort du rapport financier déposé le 20 avril dernier, au cours de l’assemblée générale annuelle, qui s’est tenue à l’Olympia de Deux-Montagnes. Sur le plan de l’actif, on constate à la Caisse Desjardins de Saint-Eustache–Deux-Montagnes une hausse de 7,3 %, celui-ci s’établissant à 813,26 millions de dollars. Le passif est quant à lui en hausse de 6,7 %. Il s’établit à 749,57 millions de dollars. Les emprunts ont augmenté de 4,5 % et s’élèvent à 129,38 millions de dollars.

En date du 31 décembre 2009, l’avoir de la Caisse était de 63,69 millions de dollars, comparativement aux 55,78 millions de l’année précédente, ce qui représente une croissance de 14,2 %. «Les fonds propres de la Caisse sont, quant à eux, supérieurs aux normes de capitalisation internationales, précise le directeur général de la Caisse Desjardins, Richard Tassé. Le ratio de l’actif d’expansion est de 8,22 % et celui de l’actif à risque est de 17,63 %, alors que les ratios exigés sont, respectivement, 6,75 % et 10,8 %.»

Moins d’excédents que l’an dernier

Par contre, le dernier exercice financier a permis à la Caisse de réaliser moins d’excédents que l’année précédente, avant impôt et ristournes. Le montant s’établit à un peu moins de 4,36 millions de dollars, une baisse de 14,9 %.

Dans son message aux membres, lorsqu’il a présenté les faits saillants du rapport de l’exercice financier de l’année 2009, Richard Tassé a tenu à préciser le contexte économique dans lequel a évolué l’institution financière: «Principalement, rappelons-nous que pour relancer l’économie, après une année 2008 on ne peut plus difficile, une des actions de la Banque du Canada a été de maintenir les taux d’intérêt bas, a-t-il dit. Cette décision a évidemment eu un effet négatif sur les revenus nets d’intérêt de votre Caisse, affectant du même coût notre rentabilité. En dépit du contexte économique encore difficile et de l’environnement hautement concurrentiel dans lequel Desjardins évolue, les très bons résultats financiers 2009 démontrent la performance du modèle coopératif dans les services financiers et la qualité de notre équipe.»

Les revenus d’intérêts à la baisse

Les revenus d’intérêts de la Caisse se sont établis en 2009 à 33,965 millions de dollars, en baisse de 7,7 % par rapport à l’année dernière. «Les frais d’intérêt ont quant à eux diminué de 13,7 %, un écart négatif de 2 364 920 $ par rapport à l’an passé», a précisé M. Tassé, qui explique cette différence en raison de «l’augmentation du volume d’épargne et à la diminution des taux d’intérêt».

Les autres revenus, de l’ordre de 7,63 millions de dollars, ont connu une légère augmentation de 0,4 %. Dans ses prévisions, M. Tassé a expliqué que «le conseil d’administration a tenu récemment un exercice de planification afin d’établir le plan d’affaires de la Caisse ainsi que les grandes lignes budgétaires de l’exercice. Ces orientations, appuyées par une gestion rigoureuse et efficace, nous permettront sans nul doute d’améliorer encore les résultats de la Caisse».

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top