- PUBLICITÉ -
Des rénovations de l’ordre de 10 M$: Le Centre sportif Saint-Eustache fait peau neuve

L’homme d’affaires Jean-Guy Mathers

Des rénovations de l’ordre de 10 M$: Le Centre sportif Saint-Eustache fait peau neuve

Acteur important de la vie économique eustachoise et des Basses-Laurentides, l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers vient de compléter, à l’âge de 87 ans, un projet important, celui de procéder à des travaux de rénovation de l’ordre de plus de 10 M$ à son Centre sportif Saint-Eustache.

POUR VISIONNER LA VIDÉO SUR FACEBOOK, CLIQUEZ ICI

Ces travaux avaient été rendus nécessaires, rappelons-le, à la suite d’un incendie qui a lourdement endommagé ses installations à la fin du mois de novembre 2014 et, même, obligé leur fermeture pendant de longs mois.

Et c’est un Centre sportif Saint-Eustache tout neuf qui a rouvert ses portes à la mi-septembre. Si certaines rénovations sont visibles du premier coup d’œil, d’autres le sont moins, bien que tout a été refait au grand complet.

Dès l’arrivée, les membres, tout comme les visiteurs, remarqueront que le comptoir d’accueil a profité de cette cure de rajeunissement, tout comme le bar Le Titanic. Mais, c’est une fois arrivé sur les courts de tennis et de badminton que les changements les plus apparents sautent aux yeux. En effet, toutes les surfaces ont été revampées au grand complet, d’un bout à l’autre.

Ainsi, les neuf courts de tennis, six d’un côté et trois de l’autre, bénéficient dorénavant d’une toute nouvelle surface synthétique peinte aux couleurs officielles de l’Association Tennis Players (ATP): surfaces de jeu bleu et contours verts. «Les surfaces de jeu ont surtout la particularité d’offrir aux joueurs une meilleure absorption articulaire. C’est donc beaucoup moins dur pour les genoux», d’expliquer François Marcotte, directeur des sports de raquette.

Le système de climatisation, ainsi que l’éclairage, dorénavant au DEL, ont aussi été refaits au grand complet. C’est donc dire qu’il n’y a plus d’écarts de température d’un court à l’autre et que l’éclairage permet aux joueurs d’y voir deux fois et demie plus clair en situation de jeux. Chaque court est aussi identifié à un tournoi de l’ATP, comme Wimbledon, US Open, Rolland-Garros, l’Australian Open ou la Coupe Rogers, et décorés de grandes photos de joueurs et joueuses.

Les six courts de badminton ont aussi fait peau neuve. Ils sont dorénavant regroupés ensemble, tout à l’arrière du Centre sportif Saint-Eustache. Les aires de jeu sont dorénavant recouvertes d’un revêtement en acrylique qui offre un plus grand pouvoir d’absorption que les surfaces traditionnelles. Là encore, ce sera moins dommageable au niveau des articulations. Aussi, particularité intéressante pour les joueurs, on a pensé à repeindre le plafond d’une couleur grise, ce qui permet de mieux voir le moineau avant de frapper un coup.

La salle de gym Marilyn Monroe a aussi nécessité des travaux majeurs, même si, au premier coup d’œil, cela n’est pas apparent. «Nous avons tout arraché et tout refait, du plancher au plafond. Par exemple, pour le plancher, il a même fallu faire venir d’Italie par avion huit carreaux manquants. Nous avons aussi agrandi la salle de Kinésis, ajouté des parcours avec de nouveaux appareils. Il y a aussi 13 tapis roulants additionnels, du côté des fenêtres», d’indiquer Guy Roy, directeur au service à la clientèle.

Bien que l’attente ait été longue pour les usagers et les membres, ces derniers retrouvent ces jours-ci un Centre sportif Saint-Eustache qui vient de bénéficier d’une cure de jeunesse fort appréciable. Et ils sont, surtout, contents de ce qu’ils voient. Ce qui n’est pas pour déplaire à l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers, qui a, faut-il s’en étonner, d’autres projets en tête…

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top