- PUBLICITÉ -
L'Éveil - Articles

Carrière Saint-Eustache se dotera d’une nouvelle tour de tamisage

à la fine pointe de la technologie

Au cours de la prochaine année, Carrière Saint-Eustache, l’une des entreprises du Groupe Mathers, se dotera d’une toute nouvelle tour de tamisage, laquelle viendra remplacer la tour existante, dont la capacité a atteint ses limites.

Long de 230 pieds et large de 45 pieds, le bâtiment à venir aura une hauteur de quelque 80 pieds, doté de puissantes tours d’acier et recouvert de murs de tôle. Il accueillera cinq grands tamiseurs, des équipements incontournables pour l’exploitation d’une carrière.

Son opération, insonorisée insiste-t-on, sera entièrement automatisée (aucun personnel ne sera donc sur place pendant le fonctionnement). De plus, ce procédé sera dit «propre» , puisque doté d’une imposante capacité de captation de la poussière reposant sur un système de dépoussiérage par injection d’air.

«Carrière Saint-Eustache fait, encore ici, modèle de pionnière dans l’industrie puisqu’il s’agira d’un équipement à la fine pointe de la technologie, destiné à fournir une plus belle qualité de pierre pour le consommateur» , a commenté Robert Mathers, du Groupe Mathers, alors qu’il procédait à l’annonce de cet investissement, et cela, en présence de membres de la Table de vigilance des quartiers des Îles et des Moissons, ainsi que des conseillers municipaux Raymond Tessier et Isabelle Lefebvre.

«Cette installation contribuera à la qualité de vie de l’ensemble des résidants de nos quartiers et, avec la Table de vigilance, nous nous réjouissons de la décision du promoteur d’aller de l’avant avec ce projet novateur» , ont tenu à signaler les conseillers municipaux des deux quartiers.

Une table de vigilance pour régler les problèmes

Si M. Mathers a dévoilé ce nouveau projet en compagnie justement des membres de la Table de vigilance, créée en 1995 sur l’initiative du conseiller municipal Tessier, c’est que celui-ci croit en l’importance d’entretenir d’harmonieuses relations entre les citoyens des deux quartiers avoisinant les installations de Carrière Saint-Eustache et du Marché aux puces Saint-Eustache.

«Voici plus de 20 ans déjà que la direction de Carrière Saint-Eustache rencontre régulièrement, cinq fois par année, les membres de la Table de vigilance, ce qui nous permet d’aborder, en toute ouverture d’esprit, différents problèmes soulevés parfois par les opérations de ces deux exploitations majeures du Groupe Mathers» , de se féliciter M. Mathers.

De leur côté, les conseillers municipaux Raymond Tessier et Isabelle Lefebvre disent apprécier grandement le travail qui se fait au sein de cette Table de vigilance qui, d’ailleurs, lance une invitation aux résidantes et résidants des quartiers concernés à venir participer, en tant que membres, à leurs séances de travail.

«Notre objectif commun a toujours été, par la concertation, d’assurer le maintien de la qualité de vie des quartiers riverains et de nos citoyennes et citoyens, autant que la poursuite de relations harmonieuses entre ces derniers et le promoteur» , d’indiquer ceux-ci.

Un important producteur de pierre concassée

Rappelons que Carrière Saint-Eustache est considérée comme étant la plus importante productrice de pierre concassée au Québec depuis plus de 50 ans et figure toujours à cet égard parmi les 10 premières au Canada.

Outre une carrière et un marché aux puces, le Groupe Mathers, fondé par l’homme d’affaires Jean-Guy Mathers, aujourd’hui âgé de 88 ans, exploite également un ciné-parc, un centre sportif, un spa et des restaurants, tous situés en bordure de l’autoroute 640, à Saint-Eustache.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top