- PUBLICITÉ -
«Aujourd’hui, mon fils est guéri de l’autisme» —Évelyne Claessens, mère de William 5 ans

(Photo Michel Chartrand) - Évelyne Claessens affirme avoir guéri son enfant de l’autisme grâce à une diète stricte élaborée par Rony Nizard.

«Aujourd’hui, mon fils est guéri de l’autisme» —Évelyne Claessens, mère de William 5 ans

Une diète sans gluten et sans caséine

Cas invraisemblable que l’histoire de William, 5 ans, aujourd’hui considéré comme un enfant tout à fait normal, alors qu’à l’âge de 2 ans et 4 mois, il recevait un diagnostic médical d’autisme avec trouble de la coordination. À l’heure actuelle, William va à l’école et ni la direction d’école ni les enseignants n’ont su que l’enfant avait été autiste dans sa vie.

«Mon histoire n’est pas si invraisemblable que ça, de corriger Évelyne Claessens. Beaucoup d’histoires de guérison de l’autisme sont rapportées dans le monde. La diète sans gluten et sans caséine a apporté le rétablissement chez plusieurs enfants autistes.»

Avant de rencontrer Rony Nizard, docteur en science des aliments, Évelyne Claessens avait effectué moult recherches sur Internet afin de trouver les causes de l’autisme. Que ce soit des témoignages, des rapports ou encore des livres écrits par des médecins, les parents de William ont compris qu’en changeant l’alimentation de leur fils, ils pouvaient espérer une amélioration. C’est en allant chercher des produits sans gluten dans un magasin spécialisé tenu par Rony Nizard, qu’ils ont fait la connaissance de ce dernier.
«Quand il m’a demandé d’aller chercher William, qui dormait dans l’auto, pour l’examiner, j’ai cru que j’étais tombée sur un fou. Je suis quand même allée chercher le petit pour qu’il l’examine. Il m’a affirmé que mon fils serait guéri si je suivais à la lettre une diète qu’il lui prescrirait. Je l’ai écouté, sans être certaine que j’allais le faire. Puis, en discutant avec mon mari, on s’est dit qu’on n’avait rien à perdre.»

Les changements ne se font pas attendre et sont spectaculaires dès les premiers jours (soulignons qu’avant de rencontrer M. Nizard, Évelyne avait déjà coupé les produits laitiers de l’alimentation de son fils et ce dernier avait recommencé à parler.)

La rencontre avec Rony Nizard et la diète qu’il prescrit à William s’avèrent plutôt exceptionnelles. Tous les symptômes reliés à l’autisme s’estompent dans les semaines qui suivent, jusqu’à une totale guérison.
«Lorsque nous sommes retournés à l’hôpital Sainte-Justine pour William, le médecin qui l’a regardé nous a dit que notre fils n’était pas autiste. Il est normal, cet enfant, nous a-t-elle dit. Je suis restée figée, paralysée par ses paroles. Quand je suis retournée voir M. Nizard, j’aurai dû lui embrasser les pieds…».

Pour sa part, Évelyne estime que l’autisme se guérit par l’alimentation sans gluten et caséine (90 % du rétablissement) et par une désintoxication aux métaux lourds (10 %). Par ailleurs, elle soutient que le mercure et l’aluminium que l’on retrouve dans les vaccins pour enfants seraient visibles dans les intestins des enfants autistes.
«Oui, William devra suivre cette diète toute sa vie, car ses intestins sont devenus très fragiles. Je me souviens que lorsqu’on a coupé les arachides de son alimentation, il a cessé de se cogner la tête contre les murs et de faire des pressions sur son front. Tout est complètement parti en ôtant l’arachide. Ce sont des changements qui se font rapidement, dans les jours qui suivent».

Mme Claessens souhaiterait que le milieu médical revoie entièrement la façon d’administrer les vaccins aux enfants, ne serait-ce qu’en les espaçant et en cessant d’en administrer plusieurs en même temps.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top