- PUBLICITÉ -
Entête - Économie

70 % des PME ne survivent pas à leur fondateur

Colloque sur la relève en entreprise

Données pour le moins inquiétantes, saviez-vous que 70 % des petites et moyennes entreprises ne survivent pas au fondateur. Dans le même sens, 90 % d’entre elles ne passent pas le cap de la troisième génération?

Tout d’abord, il est important de ne pas oublier que le transfert d’entreprise est une étape cruciale de la vie et de la survie de l’entreprise. C’est également une étape importante dans la vie de l’entrepreneur. Selon les informations, pour lui, c’est probablement aussi le plus grand des défis, particulièrement sur le plan psychologique.

Pour bien préparer son départ, une réflexion d’envergure doit être faite pour préparer le transfert. Ce que la plupart des dirigeants ignorent, c’est que le temps joue contre eux. Le processus de relève prend du temps. Il est même souvent arrivé que cette tendance à négliger la préparation de la relève se soit révélée tragique pour l’entreprise.

Au Québec, selon les données, la majorité des PME sont familiales. Plusieurs sources évaluent qu’un nombre important d’entre elles verront leurs propriétaires et leurs gestionnaires prendre leur retraite d’ici 10 ans. Cependant, une toute petite majorité semble prête à passer le flambeau.
À quel moment faut-il commencer à penser à la relève? À quel moment devient-elle un enjeu? Selon les organismes spécialisés en transfert en entreprise, dès que l’entreprise devient viable et qu’un réseau de partenaires commence à dépendre de votre entreprise.

Pour plus de détails sur le transfert en entreprise, vous pouvez communiquer avec l’organisme Laurentides Relève entrepreneuriale, en composant le 450-476-0095, poste 2227.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top