- PUBLICITÉ -
222 millions de plus en investissements selon David Whissell

Le ministre du Travail, responsable de la région des Laurentides et député d’Argenteuil, David Whissell.

222 millions de plus en investissements selon David Whissell

Infrastructures routières dans les Laurentides

Près d’une semaine après la sortie publique des députés péquistes des Basses-Laurentides qui dénonçaient le manque de financement dans les infrastructures routières, le ministre du Travail, responsable de la région des Laurentides et député d’Argenteuil, David Whissell, a décidé de rétablir les faits par voie de communiqué.

Dans le document envoyé aux médias, le député d’Argenteuil dénonce la sortie des députés. «À la place des députés péquistes, je serais gêné de faire une sortie à ce sujet puisqu’ils ont à peine investi lors de leur dernier mandat», de dénoncer le ministre responsable de la région des Laurentides.

Dans le document, le ministre rappelle que le gouvernement libéral a investi 93 millions dans les comtés de Groulx, Blainville, Deux-Montagnes et Mirabel. Selon les renseignements, cet argent servira à réaliser plusieurs projets, dont le réaménagement de l’échangeur de l’autoroute 640, la reconstruction du pont Arthur-Sauvé et la réfection de la chaussée sur l’autoroute 15.
«Cette année, seulement dans les Laurentides, ce sont plus de 222 millions qui seront investis, comparativement à une moyenne de 40,4 millions par année, en cinq ans, sous l’ancien gouvernement péquiste. Ceci démontre clairement que, pour le Parti québécois, investir dans le réseau routier n’était pas une priorité. Sous leur gouvernance, on constatait une dégradation importante des routes et des ponts et c’est ainsi que le gouvernement de Jean Charest, dès 2003, a fait des choix afin de prioriser la réfection de notre réseau routier», de poursuivre M. Whissell.

Lors de la sortie des députés péquistes, ceux-ci ont accusé le gouvernement de faire du favoritisme quant à l’attribution des sommes dans les différents comtés des Laurentides. Pour le député d’Argenteuil, ces propos ne tiennent pas la route, considérant que cet argent va dans la construction de nouvelles sections de l’autoroute 50 vers l’Outaouais. «Je suis toujours surpris de voir des élus péquistes décrier la construction de l’autoroute 50. Peut-être préfèrent-ils que les Québécois utilisent la 417, en Ontario», conclut-il.

Invité à plusieurs reprises à préciser sa pensée, le ministre responsable de la région des Laurentides n’a pas retourné nos appels. Concernant le dossier de l’autoroute 19 ainsi que l’ajout de voies allouées au transport collectif, le ministre et député d’Argenteuil n’a pas ajouté d’information sur ce sujet dans son communiqué et son bureau de comté n’a pas ajouté de détails supplémentaires à ce sujet non plus.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top