- PUBLICITÉ -
Une véritable célébration de la danse

Photo Michel Chartrand - Un des numéros de ce spectacle Viva 2011.

Une véritable célébration de la danse

Studio Viva Danse

Le studio de danse Viva Danse a présenté son premier spectacle le 29 mai dernier au Théâtre Lionel-Groulx. Le spectacle Viva 2011 était un rêve qui s’est enfin réalisé pour la directrice Mélissa Pelletier. Une salle comble était venue applaudir les jeunes artistes et professeurs qui l’ont ravie de leurs mouvements pendant 35 numéros aussi diversifiés qu’intéressants.

Il s’agissait d’une véritable célébration de la danse avec des moments pour tous les goûts que ce soit du classique, du jazz, du contemporain, de la claquette ou différents types numéros de hip hop. Les nombreux élèves du Studio affichaient tous un air enchanté lors des numéros où l’interprétation théâtrale, la souplesse et le rythme étaient de la partie.

Une soirée qui a donc permis à tous les spectateurs d’apprécier le fruit de plusieurs semaines de travail pour les jeunes participants, et particulièrement la passion et l’originalité des chorégraphies des nombreux professeurs du Studio Viva Danse. Sur un rythme effréné, les numéros se sont enchaînés rapidement passant d’un genre complètement différent à l’autre. Les jeunes étaient beaux à voir, et particulièrement dynamiques dans les nombreux numéros de hip hop dont le public a eu droit.

Il a aussi été possible d’apprécier les différents niveaux, de débutant à avancé, dans une suite originale où la musique suivait les différents styles. Si certains enchaînements de mouvements se voulaient énergiques, plusieurs autres étaient plus lents ou racontaient une histoire. Plusieurs numéros avaient quelque chose de sexy et de charmeur.

Vers la fin de la première partie, le Studio Viva Danse a présenté un «medley» des solos et duos qui ont participé à des compétitions en 2011. Les nombreux danseurs ont fait découvrir au public un bref aperçu de leur chorégraphie permettant ainsi de jeter un regard sur leur talent d’interprète et leur intensité.

Certains numéros du spectacle ont marqué plus que d’autres, soulignons notamment la très belle chorégraphie contemporaine Lettres à mon frère Théo où les mots et la musique venaient soutenir le mouvement des danseurs dans un enchaînement rempli d’émotions. Elles étaient également au rendez-vous lors du solo du professeur Alexandre Carlos qui a dansé pour sa partenaire qui ne pouvait être avec lui, dans un numéro nommé La haine de cet impossible. Sur une musique de Fauré, le Studio a également présenté un «vrai» ballet en trois temps, nommé Prélude. La plupart des numéros hip hop ont été plus qu’appréciés des spectateurs avec des montages de musique tout aussi entraînants. La performance d’une classe composée uniquement de jeunes garçons a d’ailleurs particulièrement charmé la salle.

Un public ravi et encourageant chacun des numéros, tout à fait prêt à se laisser charmer ou entraîner à travers les différents univers qu’a présenté le Studio Viva Danse. Un premier spectacle très bien rempli et réussi qui a donné un bel aperçu des nombreux talents que recèle Viva Danse.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top