- PUBLICITÉ -
Une soirée pour partager les passions avec La Comédie Humaine

Robert Brouillette, Joëlle Morin et Paul Dion, qui joueront dans la pièce Des souris et des hommes, étaient du nombre des comédiens présents à ce souper-théâtre.

Une soirée pour partager les passions avec La Comédie Humaine

La compagnie de théâtre La Comédie Humaine a tenu, début octobre, son souper-théâtre sous le thème Partage et passions. Ce sont près de 300 personnes qui se sont déplacées afin de soutenir cet organisme qui lutte, entre autres, contre le décrochage scolaire chez les adolescents, via le théâtre.

La présidence d’honneur était assurée par Francis Charron, d’EMD Construction. L’évènement qui a pris de l’ampleur cette année a permis d’amasser quelque 47 000 $. Un énorme succès qui a ravi les deux fondateurs de l’organisme sans but lucratif, Martin Lavigne et Sylvie Longtin.

Afin de stimuler la participation du monde des affaires, La Comédie Humaine a fait appel à sept ambassadeurs qui ont fait la promotion de la soirée. Une idée qui a su rapporter puisque 30 tables bien remplies étaient disposées dans la salle de réception de la Cabane à sucre Constantin, à Saint-Eustache.

Ce sont plus de 50 comédiens qui se sont aussi joints aux invités, afin de partager le souper en plusieurs services. «Merci d’être tous là ce soir. En huit ans, c’est la première fois qu’on réussit un coup de chapeau comme celui-là», s’est exprimé Martin Lavigne, en désignant la salle.

La Comédie Humaine, en plus d’offrir des pièces de théâtre au grand public, se promène gratuitement dans les écoles secondaires et les cégeps, a précisé Sylvie Longtin. Ce sont près de 40 000 élèves qui sont rejoints, par année.

«Nos passions, il est temps de les partager et de retrouver votre cœur d’enfant», a enchaîné Martin Lavigne en présentant Christine Chartrand, qui a interprété deux chansons dont Over the rainbow, de Judy Garland, accompagnée par le musicien de la soirée, Michel Montreuil.

La soirée a été l’occasion de présenter quelques extraits de théâtre, dont Des souris et des hommes, pièce qui sera présentée par La Comédie Humaine au Théâtre Lionel-Groulx le 22 novembre et à la polyvalente Deux-Montagnes le 1er décembre, et certains du théâtre américain comme La mort d’un commis voyageur, interprétés avec intensité par Antoine Bertrand et Vincent Bilodeau.

Dans la lecture de la pièce de Neil Simon, Un village de fou, une brochette d’acteurs a pris place sur la petite scène, et a réellement eu du plaisir en faisant plusieurs digressions au texte pour se taquiner dans leurs rôles anciens et actuels.

Un encan silencieux avait également lieu et Marc-André Coallier a invité les gens à y prendre part, notamment pour les objets particuliers, apportés par 14 artistes et le président d’honneur, Francis Charron.

On y retrouvait, entre autres, la marionnette originale de Bobinette offerte par Christine Lamer, une mouche à pêche décorative fabriquée par Jean L’Italien, un tablier de la chocolaterie Aline porté par Michèle Deslauriers dans La Promesse ou un sac à main de la Collection Dandine, de Marie-Chantal Perron.

Un encan crié était également au menu où plusieurs prix des commanditaires ont été tirés. Des activités qui ont motivé les invités à être généreux envers La Comédie Humaine.

Pendant la soirée, le président d’honneur a aussi pris la parole pour parler de son cheminement et de l’enjeu de la persévérance et du décrochage scolaire. Il a parlé de son travail devenu une passion et du théâtre qui peut aider les jeunes à trouver leur passion et à performer même en étant introverti. «Votre implication fait la différence», a conclu Francis Charron. 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top