- PUBLICITÉ -
Un spectacle original des Forains Abyssaux

LA CONCORDE, 40e année, no 34 MERCREDI 27 mai 2009 - 48 pages

Un spectacle original des Forains Abyssaux

L’école de cirque fête ses 10 ans

Des géants, une fée trapéziste, des farfadets et Eustache le grand ont été vus à l’École secondaire des Patriotes par Forina, une fillette vivant au fond des mers et attirée par le monde extérieur.

Cette idée originale d’Hélèna Courteau a été mise en scène pour le spectacle annuel des Forains Abyssaux, école de cirque qui fêtait du coup ses 10 ans d’activités dans les Basses-Laurentides.

Intitulée Les petits forains, la prestation de dizaines d’élèves âgés de 4 à 16 ans a permis aux parents et amis de constater que les techniques de cirque aident à développer chez l’enfant l’adresse, l’équilibre, la force et la confiance en soi.

M. Joyal, le maître de cérémonie et conteur, interprété par le professeur Daniel Touchette, était appuyé d’une trame musicale intéressante qui donnait une touche de magie et une atmosphère aux prestations qui auraient été autrement inégales.

Dans les deux premiers tableaux du spectacle, la musique était signée par Christian Thomas, compositeur, concepteur et musicien.

L’ajout d’éclairage a fait du spectacle, un spectacle complet.

Petite ombre au tableau, les personnes assises à l’arrière ne pouvaient pas bien voir ce qui se passait au sol. Une autre configuration de la salle aurait pu être considérée étant donné que le gymnase de l’école a ses propres estrades. L’un des professeurs, Héléna Courteau, a convenu que la prochaine fois, deux prestations distinctes seront organisées pour accueillir plus de gens de meilleure façon.

Le public a pu voir des numéros d’équilibre sur physitubes et échasses, de jonglerie, d’acrobatie main à main et structures humaines, de cerceau, de trapèze et de tissus aériens.

Des jeunes tenus en équilibre sur les épaules d’un autre incarnaient des arbres. Des trapézistes exécutaient le grand écart dans les airs, des acrobates effectuaient de belles figures avec les tissus aériens, ses grands rubans par lesquels les acrobates se hissent.

Malgré certaines mesures de sécurité – matelas au sol, casque protecteur pour les échassiers, un incident est survenu pendant le spectacle. Alors qu’il s’apprêtait à compléter une pyramide humaine, Christopher Griffith est tombé se fracturant l’avant-bras. Heureusement, la cassure est franche et il pourra récupérer rapidement, selon Mme Courteau. Âgé de 8 ans, il en était à son premier spectacle. D’après elle, la nervosité et l’éclairage ont pu le déstabiliser.

Décrit comme brillant et doué, le garçon a commencé le cirque en janvier dernier seulement. Malgré l’incident, the show must go on, ainsi le spectacle s’est poursuivi. Seules les cinq pyramides restantes ont été annulées puisque le jeune Griffith en faisait partie.

Le spectacle s’est terminé par une farandole de l’amitié composée de tous les participants en guise de salut.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top