- PUBLICITÉ -
Un spectacle intime rempli de tendresse

C’est avec générosité que ZazoO a chanté Piaf au Centre d’art La petite église.

Un spectacle intime rempli de tendresse

ZazoO chante Piaf

Le Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache, recevait le 7 avril dernier Isabelle Archambault, aussi connue sous le nom de ZazoO, qui a présenté un spectacle en hommage à Édith Piaf. Le temps d’un après-midi, les spectateurs ont pu apprécier la voix de l’artiste et faire un retour dans cette époque de la chanson française.

Accompagnée de ses musiciens, Laflèche Gosselin à la guitare, Olivier Pomerleau à la contrebasse et Nathalie Fortin à la batterie, ZazoO, avec sa robe noire stylisée, a revisité les grands succès de Piaf avec une voix juste, pleine et riche.

S’appropriant les chansons, ZazoO a su faire apprécier au public l’interprétation de la quinzaine de pièces qu’elle a présentées. Malgré une salle peu remplie, la chaleur et la profondeur de la voix de l’artiste ont suffi à créer une belle ambiance intimiste.

Isabelle Archambault s’est laissé aller dans son expérience et a partagé avec générosité son amour pour la chanteuse qui d’une belle façon lui colle à la peau. En effet, avec ZazoO, c’est un amalgame d’émotions et de similitudes qui se mélangent aux textes et à la musique de ce monument de la chanson française qu’était Piaf.

Elle a d’ailleurs confié en entrevue qu’elle se reconnaissait dans Piaf, ce qui a pu se vérifier sur scène tant l’une se fondait bien avec l’autre, créant un agréable moment pour ceux qui ont eu la chance de le découvrir. Elle a également souligné que venant de Saint-Eustache, elle avait vraiment envie de chanter chez elle et pour tous ceux qui n’ont pu se déplacer à Montréal où elle a déjà présenté le spectacle.

«On est très heureux d’être dans notre ville aujourd’hui et de venir chanter du Piaf», a mentionné l’artiste au début de son spectacle. Chacune des pièces qu’a présentées Isabelle Archambault renfermait une petite touche personnelle, que ce soit une couleur de voix, des mouvements théâtraux ou une interprétation en puissance ou tout en subtilité.

Pendant le spectacle, le public a pu entendre des chansons telles que Padam Padam, Dans ma rue, La vie en rose, Tu me fais tourner la tête, Non, je ne regrette rien ou L’hymne à l’amour. La chanson La foule a causé quelques sueurs à l’artiste qui s’est retrouvée avec un trou de mémoire. Mais c’est avec humilité et humour qu’elle a enchaîné la suivante pour revenir à la fin du spectacle la réinterpréter avec assurance et recevoir de chaleureux applaudissements.

ZazoO a également offert une chanson d’amour de Piaf, en duo avec le chanteur Yanick Hellwig, au début du spectacle dans une interprétation très française de cette dernière. Les histoires racontées par la musique et les paroles ont abordé l’amour, la tristesse, la vie, la mort ou les rêves qui ne se réalisent pas toujours, ce qui a vraiment rappelé, l’espace d’un instant, une France d’une autre époque.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top