- PUBLICITÉ -
Un spectacle de qualité pour la troupe Inter-Danse

L'ÉVEIL, 62e année, no 1, samedi 20 juin 2009, 80 pages.

Un spectacle de qualité pour la troupe Inter-Danse

Les étoiles de Broadway au Centre d’art La petite église

Le Centre d’art La petite église a revêtu les atours de Broadway le temps d’une soirée: la troupe Inter-Danse a présenté son spectacle annuel sous le thème, Les étoiles de Broadway, un amalgame des plus grandes comédies musicales. Avec la participation de l’École de chant Danielle Pilon, la troupe Inter-Danse a offert une représentation complète, avec costumes, éclairage et bandes sonores.

Devant un décor simplissime sur lequel les faisceaux lumineux ajoutaient couleurs et ambiance, les danseuses juniors ont foulé les planches pour La Mélodie du bonheur, avec les cinq chanteurs et la chorégraphe Massiel de la Chevrotière Portela.

Un hommage à Charlie Chaplin a suivi avec deux chorégraphies de la directrice de la troupe, Martine Aubin, et de l’interprétation de Smile par la jeune Arianne Tchang Poirier.

Après ces classiques, les danseuses y sont allées des incontournables de Broadway: les Misérables, ainsi que Annie et May be. La chanteuse Sophie Tchang a exécuté Memories pour rappeler la comédie Cats et Élisabeth Mottard a interprété L’homme de la mancha de Don Quichote.

Le Fantôme de l’opéra, Titanic et Africa ont complété la première partie. Seul garçon du spectacle, Gabriel Lacombe a chanté, de sa voix chaude, Can you feel the love tonight, du Roi lion. Le groupe invité de D’jembé a accompagné les danseuses sur le thème de l’Afrique et y est allé d’une prestation personnelle donnant envie aux spectateurs de se mettre, eux aussi, à danser. Parfois, la musique semblait toutefois trop forte par rapport aux voix.

Par ailleurs, l’idée était d’autant plus réussie lorsque les danseuses s’exécutaient sur une chanson interprétée en direct. Cela a été le cas entre autres avec New York, New York, chantée par Sophie Tchang alors que la troupe élite y allait de sa chorégraphie. Ce numéro a été suivi par les juniors et Cabaret, ainsi que la chanteuse Stéphanie Ledoux et la pièce Somewhere de West Side Story.
À chaque prestation, les costumes s’harmonisaient avec l’époque, l’ambiance ou le style de la chanson. Particulièrement avec Les 7 voiles de Schérazade et Les Parfums des 1001 nuits. Les couleurs, les voilages, les brillants ont fait de ces prestations, des prestations dont l’œil ne pouvait se détacher.

La chanteuse Stéphanie Ledoux a poursuivi avec Le blues du Business Man tandis qu’Élizabeth Mottard s’est entourée de bohémiennes pour interpréter la chanson du même nom de Notre-Dame-de-Paris. Dans celle-ci, le choix des accessoires détonait, un pichet isotherme voulant servir de cruche.

Métamorphosée en Marilyn Monroe, Sophie Tchang a présenté un beau clin d’œil à cette icône avec Diamonds are a girl’s best friend.

Le spectacle s’est terminé avec Bet on it de High School Musical, chantée par Gabriel Lacombe accompagné des danseuses élites, I still believe de Miss Saïgon, chantée par Sophie Tchang et Stéphanie Ledoux, ainsi que What a feeling de Flashdance, interprétée par Élisabeth Mottard et la troupe Inter-Danse.

La mise en scène de chaque numéro, tant pour les danseurs que les chanteurs, n’a pas été laissée au hasard. À Martine Aubin et Massiel de la Chevrotière Portela s’ajoutent les chorégraphes Amar, Nina et Mélanie Chaumont.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top