- PUBLICITÉ -
Un roman immersif pour Ugo Monticone

L’auteur et conférence laurentien Ugo Monticone vient de lancer le tout premier livre immersif. Une première!

Un roman immersif pour Ugo Monticone

Une première au monde

L’auteur et conférencier Ugo Monticone vient de lancer sa toute dernière œuvre: Le vendeur de Goyave. Inspiré de son voyage de quatre mois en Inde, ce roman est une première, car il combine plus de 170 éléments multimédias.

Revenu de l’Inde avec 40 heures de tournage, plus de mille photos et des trames de son, Ugo Monticone souhaitait offrir une expérience complète au lecteur «Je voulais faire plus qu’un livre papier. Je trouvais que j’avais beaucoup de matériel pour l’enrichir. Quand j’ai découvert La Presse Plus, j’ai ainsi découvert toutes les possibilités multimédias. C’est là que le projet a germé en moi.»

Sociofinancement

Sans le sou et sans subvention, Ugo Monticone a dû réaliser une campagne de sociofinancement pour financer son projet de réaliser son tout premier roman immersif. «Comme j’avais déjà écrit mon livre, j’ai sorti 200 copies papier que j’ai vendues. Cet argent-là m’a permis d’engager Gisèle Henniges, une designer graphique qui faisait du livre numérique. Mais jamais elle a fait un livre comme le mien!»

En parcourant le livre, les lecteurs peuvent complémenter leur lecture avec des vidéos, des sons, des trames de musique originale, des illustrations, etc. «Le but, c’est de plonger le lecteur dans l’histoire. C’est interactif, mais j’appelle ça immersif. Par exemple, si l’histoire se déroule dans un marché, le lecteur entendra la trame sonore du marché. Si le personnage va dans un taxi, le lecteur verra une vidéo de ce qu’est un taxi en Inde, etc.»

Une première au Québec, mais également à travers le monde. «À ma connaissance, c’est le premier livre du genre qui existe dans le monde. Ça existe pour les livres jeunesse, mais pour un roman de fiction adulte, il n’y en a pas d’autres», indique Ugo Monticone.

39 ans, 39 destinations

L’auteur de 39 ans a déjà visité près d’une quarantaine de destinations à travers le monde. Il partage d’ailleurs ses expériences par le biais de conférences. «Aller dans les écoles rencontrer les jeunes est l’une des choses que j’aime le plus. Ils ont tellement une belle énergie, une belle curiosité et une belle ouverture», admet‑il.

Amoureux des voyages, Ugo Monticone ne cesse d’explorer le monde. «Les voyages ont vraiment changé ma vie. J’apprends beaucoup quand je suis en voyage. J’évolue et je rencontre des gens intéressants qui ont d’autres perspectives de vie. Ça devient donc un devoir pour moi de partager ce que j’ai vécu. Que ce soit à travers les conférences pour Les Grands Explorateurs ou à travers mes récits de voyage, mon désir a toujours été de partager ce que j’avais appris et de créer une ouverture sur le monde», conclut‑il.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top