- PUBLICITÉ -
Un premier rôle pour la jeune Mélodie Simard

La jeune Mélodie Simard vient de tourner dans un premier long-métrage, Voyez comme ils dansent.

Un premier rôle pour la jeune Mélodie Simard

Une Eustachoise âgée de 8 ans

Une jeune Eustachoise, Mélodie Simard, vient de faire ses débuts en cinéma avec un premier rôle dans le film Voyez comme ils dansent, du réalisateur français Claude Miller. Dans ce film, la jeune fille âgée de 8 ans, aura quelques répliques avec l’actrice principale, Marina Hands, à bord d’un train.

Doté d’un budget de 13 millions de dollars, dont huit millions seront dépensés au Québec, où 80 % des scènes du film seront incidemment tournées, Voyez comme ils dansent raconte l’histoire d’une Parisienne se rendant dans un village du Canada, où son ex-mari vient de se donner la mort. Chemin faisant, celle-ci tombe malade et sera recueillie par la veuve de son ex-mari. Outre Marina Hands, la distribution comprend les comédiens James Thierrée (petit-fils de Charlie Chaplin) et Isabelle Carré, ainsi que plusieurs acteurs québécois, dont Yves Jacques, Anne-Marie Cadieux, Benoît Brière, Normand D’Amour et Aubert Pallascio. Le film est une adaptation de la nouvelle La petite fille de Menno, de l’Américain Roy Parvin. Qualifié de film intense, il comporte de nombreux flash-back se déroulant sur une période de sept ou huit ans.

Fait à noter, la jeune Eustachoise a eu un plateau de tournage pour le moins particulier, puisque c’est à bord d’un train que les scènes ont été tournées, entre Montréal et Vancouver, au mois de février dernier, en compagnie notamment du comédien Yves Jacques qui incarne le chef de train. «Ce fut une expérience enrichissante pour Mélodie qui voyait les paysages du Canada défiler devant ses yeux», raconte sa mère, Marie-Josée Hodgson, connue par plusieurs comme entraîneure pour le Club de patinage artistique de Saint-Eustache.

Pour la jeune Mélodie, ce premier rôle d’importance fait suite à plusieurs apparitions dans des publicités télévisées et dans des magazines depuis l’âge de six mois. «Elle sait apprivoiser une caméra. Aussi, elle est très à l’aise devant tout ce monde et elle aime tout ce qui entoure le cinéma et la musique, sans oublier les gens qui travaillent autour dont elle s’est fait de grands amis», de poursuivre Mme Hodgson, visiblement fière de sa jeune fille.

Si elle adore tout ce qui entoure le cinéma, Mélodie, qui fréquente l’école anglaise Mountainview, à Deux-Montagnes, a aussi d’autres centres d’intérêt. Elle a pratiqué le patinage artistique et pris part à plusieurs compétitions pendant cinq ans, avant de se tourner, au mois de septembre dernier, vers le cheerleading qu’elle pratique deux fois par semaine. La petite Mélodie est également une adepte du ski, du soccer et du camping, et aime bien voyager avec sa mère, son père Alphé Simard, un policier de la Sûreté du Québec, et sa sœur Rosalie, âgée de 11 ans. Ajoutez à cela que Mélodie n’a pas de difficulté à l’école, un milieu qu’elle adore.
«Quand Mélodie s’aperçoit que la barre n’est pas assez haute, elle la remonte elle-même pour se donner un autre but et continuer à se dépasser», d’ajouter Mme Hodgson au sujet de sa fille qui célèbrera son neuvième anniversaire de naissance le 12 avril prochain.

Pour la jeune Mélodie, cela semble donc être le début d’une belle aventure, elle qui a, depuis ce premier rôle, tourné dans un autre film, The Jensen Project, un téléfilm de deux heures qui sera télédiffusé sur NBC.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top