- PUBLICITÉ -
Un gala des violons fous fous fous

(Photo Yves Déry)

Un gala des violons fous fous fous

Petits Théâtres

D’entrée de jeu, on nous a promis tout un show. C’est ce qui s’est produit, panneaux de velours rouge et paillettes à l’appui, avec ce Gala violons fous, présenté dans le cadre des Petits Théâtres du Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache. Dans un défilé de personnages, tous plus drôles et extravagants les uns que les autres, et où l’imagination était au rendez-vous, les participants – le moins stressé, le voleur de train, le juge, le hockeyeur russe, le chocolatier, le réparateur d'électroménagers, le garde-chasse (Aimé Lamontagne) et le luthier — ont envahi la scène du Centre d’art La petite église, à Saint-Eustache.

Dans le fond, pas besoin d’être violoniste pour violoner, il suffit d’être dingue, un peu, beaucoup, passionnément! Et puis d’abord, qui a dit qu’on ne pouvait jouer du violon qu’avec un archet? Et pourquoi pas avec un fouet de cuisine, un hockey ou un dossier de chaise?

Avec pour toile de fond des airs de violon à toutes les sauces, le Gala des violons fous avait pour mission première la musique, mais surtout de démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’être un professionnel pour jouer de la musique. Il suffit d’oser un peu et de se laisser guider par les notes. «Tout le monde peut faire de la musique. Avoir un métier, c’est bien. Mais faire de la musique en plus, c’est mieux!»

Rappelons que les Petits Théâtres, présentés par le Service des arts et de la culture de la Ville de Saint-Eustache, se déroulent une fois par mois, toujours au Centre d’art La petite église. Les prochaines représentations auront lieu le dimanche 21 mars, avec une prestation des Petites Tounes, et le dimanche 11 avril, avec Marie-Martine et son nouveau spectacle On s’en va au parc. Pour des renseignements additionnels ou acheter des billets: 450-974-ARTS (2787) ou www.lapetiteeglise.com.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top