- PUBLICITÉ -
Un Cabaret imaginaire coloré

Photo Hugo Vincent - La sympathique animatrice du Cabaret Photo Hugo Vincent - La sympathique animatrice du Cabaret imaginaire.

Un Cabaret imaginaire coloré

Avec les Forains Abyssaux

Le 14 mai dernier, le Centre des arts du cirque Forains Abyssaux présentait le spectacle de cirque Cabaret imaginaire à l’école secondaire des Patriotes, à Saint-Eustache. Regroupant près d’une cinquantaine d’enfants, il s’agissait d’une occasion pour les parents et amis de venir admirer le travail accompli par les jeunes pendant l’année.

Offert aux deux ans, le spectacle d’envergure était proposé sur deux représentations où il était possible d’admirer le talent autant des petits de 4 à 6 ans que des plus grands. Vanessa Fontaine Ouellet, 18 ans, était l’invitée spéciale pour l’occasion. Elle a offert une superbe prestation au tissu: ces deux bandes de tissu rouges qui partent du plafond avec lesquelles les artistes exécutent un ballet aérien. Ayant commencé le cirque à l’âge de 8 ans, elle a su démontrer toute son habileté qui a ravi le public vers la fin du spectacle.

Le Cabaret imaginaire a débuté avec les tout-petits qui ont été applaudis par des parents enthousiastes face aux exécutions des petites pyramides, équilibre d’assiettes et roulades des enfants. Avec les plus vieux, on a pu voir l’habileté de jeunes marchant sur un tube tout en manipulant des bâtons de fleur ou de petites démonstrations d’agilité au sol, avec les tissus, les trapèzes et le cerceau. Plus on avançait en âge, plus les numéros étaient élaborés et plus le niveau de difficulté était amplifié. Le public a également pu admirer des solos aériens et même des duos particulièrement intéressants de jeunes de 12 à 18 ans.

Une jeune fille du nom de Mahélie et trois personnages clownesques assuraient l’animation entre les petits spectacles présentés par tranche d’âge. Si les enchaînements semblaient un peu désorganisés, l’ambiance était néanmoins festive. Le plaisir des élèves était visible, et l’intérêt du public évident, particulièrement des petits frères et des petites sœurs venus regarder le spectacle. Plusieurs d’entre eux ont essayé quelques roulades sur le tapis tout près de la première rangée de chaises pendant les spectacles aériens. Le décor et les habits colorés ainsi que de jeunes filles montées sur des échasses particulièrement clownesques rappelaient à tous l’ambiance d’un cirque.

Les Forains Abyssaux est un organisme sans but lucratif qui se promène dans plusieurs écoles de la région pour enseigner la passion du cirque depuis 1995. Il visite notamment les villes de Saint-Eustache, Deux-Montagnes, Mirabel et Repentigny. Son mandat est de rendre accessible une formation professionnelle et sécuritaire des arts du cirque, que ce soit par la jonglerie, l’acrobatie, l’équilibre, le trampoline ou le monocycle. Il se spécialise notamment dans les techniques aériennes (trapèze, tissu, cerceau). Héléna Courteau, directrice générale de l’organisme, étant elle-même formée comme trapéziste, a déclaré: «Nous cherchons à développer l’organisme pour offrir plus d’heures dans les villes où nous sommes. Le cirque est une discipline à la fois créative et sportive.» La directrice générale espère pouvoir éventuellement mettre en place une troupe récréative pour pouvoir faire des tournées de démonstration et initier d’autres écoles aux arts du cirque.

 

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Porte ouverte

Section concours



- PUBLICITÉ -
Top