- PUBLICITÉ -
Trois groupes locaux de la relève sur une même scène

Le groupe Absynthe.

Trois groupes locaux de la relève sur une même scène

Au Centre d’art La petite église, le 6 mars

Les Basses-Laurentides regorgent de talents et notre coin de pays ne fait pas exception. Le Centre d’art La petite église réunira sur scène trois groupes locaux, le 6 mars prochain, à 20 heures.

Fred Cosetti, ancien du groupe Parazar, prendra place le premier sur les planches, en compagnie de sa complice musicale Karine Grenier, de la pianiste Magalie Gosselin et des anciens musiciens du groupe Parazar.
«Au départ, il y a sept mois, c’était Parazar qui devait être sur scène, mais beaucoup d’eau a coulé sous le pont depuis, dont notre séparation», raconte Fred Cosetti.

La prestation du 6 mars, qui durera une trentaine de minutes, sera donc l’occasion de revoir pour une dernière fois tous les membres de Parazar (Jean-Louis Brochu, Samuel Sénéchal et David Rhéaume). Ceux-ci interpréteront les nouvelles compositions de Fred Cosetti et de Karine Grenier. Le duo travaille sur un son pop-rock électroacoustique. «Les chansons restent rythmées, certaines sont plus atmosphériques», décrit celui qui a étudié au collège Lionel-Groulx (CLG) profil théâtre musical. Fred Cosetti a reçu la bourse de la relève artistique du Conseil de la culture des Laurentides pour l’excellence de son travail artistique.

Jack, l’os de la soirée

Le groupe Jack, avec à sa tête le compositeur et guitariste Jonathan Beaulieu, poursuivra avec une prestation d’une heure. À quelques mois de lancer son premier album, signé avec la maison de disque Passeport (qui a produit ceux de Kaïn), Jack interprétera les chansons de celui-ci déjà connues de son public fidèle. Une dernière fois à Saint-Eustache avant une tournée à travers la province. «Ce sera un show comme Jack peut en présenter. Ce sera rock et encore meilleur que celui que nous avons donné l’an dernier au même endroit. Ce sera une tonne d’énergie», indique-t-il.

On peut entendre depuis quelques semaines leur premier monoplage radio, Abandonné, sur les ondes. On décrit la musique du groupe comme du rock jeune, puissant et énergique ponctué de mélodies populaires accessibles. «C’est un mélange de racines québécoises avec un son américain, mais en français», affirme-t-il.

Il sera accompagné de ses compatriotes, l’auteur et guitariste, Mathieu Vachon, le bassiste Jean-Philippe Bouchard, le batteur Mathieu Desautels et le chanteur Francis Huot. Le groupe veut prouver que le Québec francophone n’a rien à envier aux grands groupes rock américains de la génération actuelle.

Absynthe pour clore

Le groupe Absynthe clôturera la soirée avec une prestation d’une quarantaine de minutes. «Je trouve ça plaisant de regrouper trois groupes locaux sur une même scène. Ce sera une soirée variée puisque nous n’avons pas le même style musical», fait savoir Maxime Lambert, guitariste d’Absynthe.

Il présentera les chansons de son premier album, Danser sur les restes, enregistré en janvier 2009. «Depuis sa sortie, nous avons peaufiné notre style. Ça sonne plus uniforme. Avant, nous tendions vers le rock progressif; maintenant, ça se tourne de plus en plus vers un rock accessible plus populaire», soutient-il.

Il sera entouré du chanteur Dany Baribeau, du bassiste Julien Roche, du batteur Shane Hatz et du claviériste Mike Vinet.

Les billets se vendent au coût de 15 $ auprès du Service des arts et de la culture de Saint-Eustache au 450-974-ARTS.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top